Paul de Pignol naît à Toulouse au début du mois de novembre 1965.
En 1984, il entre à l’école nationale supérieure des beaux arts de Paris, dans l’atelier de peinture de Pierre Carron. Il réalise sa première sculpture « Fille au Ballon » en 1989 inspiré par les Venus de Lucas Cranach. Peu à peu la sculpture s’impose dans son travail. Le dessin prend une importance particulière à partir de 2010, lorsqu’il décide de lui consacrer un atelier spécifique à Paris. Son atelier de Montigny-sur-Loing devient son espace de travail pour sa sculpture. Dès lors, une parenté s’instaure comme une évidence entre ses disciplines.

« Mon obsession se porte sur le corps. Sa fonction, sa masse, son organisme, sa composition, sa décomposition. Sa présence. Je le construis cellule par cellule, créant ainsi un va-et-vient sans cesse redondant entre le dedans et le dehors… J’incise et je découvre. J’ouvre afin de saisir ce qui nous donne vie et mort, désir et répulsion à la fois. Corps en déhiscence. Corps bubonique. Outre trop pleine qui éclate de lumière et de magnificence. Je pose la cire goutte à goutte, morceau par morceau, millimètre par millimètre en une lente caresse. Je cherche à en extraire la sève, le flux de vie, à en comprendre le sens. » Paul de Pignol