DOMINIQUE LACLOCHE GURU
LOO & LOU GALLERY HAUT – MARAIS
Du 16 septembre au 31 octobre 2015

Dans l’espace du Haut Marais prend place un ensemble d’impressions argentiques sur feuilles géantes de Gunnera Manicata, plante vivace aux rhizomes traçants, rescapée de l’ère jurassique.

Ces grandes « photographies végétales » relève d’une entreprise complexe et périlleuse : bien plus que de simples supports végétaux, les feuilles de Gunnera sont des entités vivantes aux contours anarchiques et l’impression argentique doit être pensée en fonction du relief et de la singularité de chaque feuille. Une fois ses compositions élaborées à partir de fragments de négatifs, Dominique Lacloche s’expose aux aléas du « vivant chimique », comme à ceux du « vivant organique ».  La révélation de l’image traverse des phases imprévisibles auxquelles le geste de l’artiste doit sans cesse s’adapter pour tenter de réconcilier « état d’art » et « état de nature ».

À côté de ces photographies sur feuilles, un objet éclaire encore leur création : une boîte permettant d’entrevoir des négatifs reproduits sur des films transparents en mouvement sur lesquels apparaissent des paysages dont on reconnaît des fragments abstraits tirés des compositions sur feuilles géantes.

L’espace du Haut Marais présente également un ensemble de sculptures en bronze réalisées à partir de fragments d’empreintes de feuilles de Gunnera. Là encore, l’artiste s’adonne à une part d’imprévisibilité, depuis la réalisation d’empreintes en silicone et en cire jusqu’au maniement du bronze qu’elle coule dans le sable, et nous amène à changer d’échelle et de matière pour appréhender autrement la singularité de la feuille.

télécharger le poème de Kate Ghyll

télécharger le communiqué