« PENA », tirage numérique, 2015

OLGA ITYGUILOVA

La galerie Loo&Lou présenta pour la première fois en 2016 le travail de la photographe russe Olga Ityguilova, née en Sibérie et basée à Paris depuis une vingtaine d’années.
L’exposition présenta une sélection de quinze photographies issues du premier volet de la série « Hidden world » consacré à l’eau. Ces images collectées au cours de voyages ou de promenades représentent des paysages transfigurés qui laissent entrevoir un monde surnaturel.

Ityguilova est une artiste russe qui grandit en Sibérie, proche du Lac Baïkal, the berceau du shamanisme, entourée de nature sauvage, hébergeant un monde caché. "Je viens d'un pays où le monde parallèle des esprits est très connu" dit-elle, "On vit avec eux - ils font parti de notre vie quotidienne!"

Pendant son enfance, Ityguilova explora la nature dans tous ces faces, spécialement pendant l'été, quand elle volera par dessus la toundra et la taïga en hélicoptère avec ses parents. Quand elle avait 12 ans, elle commença a prendre des photos en blanc et noir (les photos en couleurs étaient trop couteux pendant l'époque soviétique). Grâce à son professeur, elle a appris à développer sa propre vision.

À l’âge de 22 ans, Olga arrive à Paris et travaille dans le monde de la mode, en parallèle elle continue au travers de ses voyages à photographier des instants de vie avec cette approche onirique.
Son travail actuel met en lumière la connexion existante entre le monde matériel et spirituel.
Ce phénomène de réunification, nous ramène à un sentiment de profonde connexion avec le monde du vivant.