Auteur : hautmarais

Johan Van Mullem Sans Titre 10 (2020)

Johan-Van-Mullem-Sans-titre 10-2020-Encre-sur-canvas-100x70cm

Johan-Van-Mullem-Sans-titre-10-2021-Encre-sur-canvas-100x70cm

Johan Van Mullem
Sans titre 10 (2020)
Encre sur toile
100 x 70 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97.  

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

JOHAN VAN MULLEM

Johan Van Mullem est peintre, dessinateur et sculpteur. Depuis son enfance, il dessine inlassablement des visages, thème central de son travail. Avec une sagacité instinctive, Johan Van Mullem capte l’essence d’une humanité enfouie, incarnée par des visages intemporels, à la limite de la représentation.

Johan Van Mullem P20065 (2020)

Johan-Van-Mullem-P20065-2021-Encre-sur-canvas-100x70cm

Johan-Van-Mullem-P20065-2021-Encre-sur-canvas-100x70cm

Johan Van Mullem
P20065 (2020)
Encre sur toile
100 x 70 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97.  

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

JOHAN VAN MULLEM

Johan Van Mullem est peintre, dessinateur et sculpteur. Depuis son enfance, il dessine inlassablement des visages, thème central de son travail. Avec une sagacité instinctive, Johan Van Mullem capte l’essence d’une humanité enfouie, incarnée par des visages intemporels, à la limite de la représentation.

Johan Van Mullem P20064 (2020)

ohan-van-mullem-p18010-2018-encre-sur-canvas-160x30cm.jpg

ohan-van-mullem-p18010-2018-encre-sur-canvas-160x30cm.jpg

Johan Van Mullem
P20064 (2020)
Encre sur toile
100 x 70 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97.  

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

JOHAN VAN MULLEM

Johan Van Mullem est peintre, dessinateur et sculpteur. Depuis son enfance, il dessine inlassablement des visages, thème central de son travail. Avec une sagacité instinctive, Johan Van Mullem capte l’essence d’une humanité enfouie, incarnée par des visages intemporels, à la limite de la représentation.

Johan Van Mullem P18010 (2018)

ohan-van-mullem-p18010-2018-encre-sur-canvas-160x30cm.jpg

ohan-van-mullem-p18010-2018-encre-sur-canvas-160x30cm.jpg

Johan Van Mullem
P18010 (2018)
Encre sur toile
160 x 130 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97.  

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

JOHAN VAN MULLEM

Johan Van Mullem est peintre, dessinateur et sculpteur. Depuis son enfance, il dessine inlassablement des visages, thème central de son travail. Avec une sagacité instinctive, Johan Van Mullem capte l’essence d’une humanité enfouie, incarnée par des visages intemporels, à la limite de la représentation.

Johan Van Mullem P18004 (2018)

Johan-Van-Mullem-P18004-2018-Encre-sur-canvas-160x160cm

Johan-Van-Mullem-P18004-2018-Encre-sur-canvas-160x160cm

Johan Van Mullem
P18004 (2018)
Encre sur toile
160 x 160 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97.  

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

JOHAN VAN MULLEM

Johan Van Mullem est peintre, dessinateur et sculpteur. Depuis son enfance, il dessine inlassablement des visages, thème central de son travail. Avec une sagacité instinctive, Johan Van Mullem capte l’essence d’une humanité enfouie, incarnée par des visages intemporels, à la limite de la représentation.

Johan Van Mullem P17033 (2017)

johan-van-mullem-p17033-2021-encre-sur-canvas-160x40cm

johan-van-mullem-p17033-2021-encre-sur-canvas-160x40cm

Johan Van Mullem
P17033 (2017)
Encre sur toile
160 x 140 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97.  

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

JOHAN VAN MULLEM

Johan Van Mullem est peintre, dessinateur et sculpteur. Depuis son enfance, il dessine inlassablement des visages, thème central de son travail. Avec une sagacité instinctive, Johan Van Mullem capte l’essence d’une humanité enfouie, incarnée par des visages intemporels, à la limite de la représentation.

Johan Van Mullem P18003 (2018)

Johan-Van-Mullem-P18003-2021-Encre-sur-canvas-170x120cm

Johan-Van-Mullem-P18003-2021-Encre-sur-canvas-170x120cm

Johan Van Mullem
P18003 (2018)
Encre sur canvas
170 x 120 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97.  

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

JOHAN VAN MULLEM

Johan Van Mullem est peintre, dessinateur et sculpteur. Depuis son enfance, il dessine inlassablement des visages, thème central de son travail. Avec une sagacité instinctive, Johan Van Mullem capte l’essence d’une humanité enfouie, incarnée par des visages intemporels, à la limite de la représentation.

Lydie Arickx Curiosité II (2015)

curiosité II-2015-grenade et terre crue – 6x11x9cm-Lydie-Arickx.

curiosité II-2015-grenade et terre crue – 6x11x9cm-Lydie-Arickx.

Lydie Arickx
Curiosité II (2015)
Grenade et terre crue
6 x 11 x 9 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97.  

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

Lydie Arickx Chemin de croix IX (2020)

chemin-de-croix-IX-2020-chanvre-44-35-24cm-lydie-arickx

chemin-de-croix-IX-2020-chanvre-44-35-24cm-lydie-arickx

Lydie Arickx
Chemin de croix IX (2020)
Chanvre
44 x 35 x 24 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97.  

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

Lydie Arickx Job VI (2009)

Job-6-2009-Encre-et-mine-de-plomb-sur-papier-Ingres-42×29.7cm-Lydie-Arickx

Job-6-2009-Encre-et-mine-de-plomb-sur-papier-Ingres-42×29.7cm-Lydie-Arickx

Lydie Arickx
Job VI (2009)
Encre et mine de plomb sur papier Ingres
42 x 29 x 70 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97.  

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

Lydie Arickx Vanité (2019)

vanite-2019-fonte-et-borosilicate-h19x23x16cm-lydie-arickx

vanite-2019-fonte-et-borosilicate-h19x23x16cm-lydie-arickx

Lydie Arickx
Vanité (2019)
Fonte et borosilicate
19 x 23 x 16 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97.  

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

Johan Van Mullem Sans titre 5 (2021)

sans-titre-5-2021-encre-sur-toile-200x345cm-johan-van-mullem

sans-titre-5-2021-encre-sur-toile-200x345cm-johan-van-mullem

Johan Van Mullem
Sans titre 5 (2021)
Encre sur toile
200 x 345 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97.  

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

JOHAN VAN MULLEM

Johan Van Mullem est peintre, dessinateur et sculpteur. Depuis son enfance, il dessine inlassablement des visages, thème central de son travail. Avec une sagacité instinctive, Johan Van Mullem capte l’essence d’une humanité enfouie, incarnée par des visages intemporels, à la limite de la représentation.

Johan Van Mullem Sans titre 2 (2018)

sans-titre-2-2018-encre-sur-toile-160x160cm-jvm

sans-titre-2-2018-encre-sur-toile-160x160cm-jvm

Johan Van Mullem
Sans titre 2 (2018)
Encre sur toile
160 x 160 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97.  

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

JOHAN VAN MULLEM

Johan Van Mullem est peintre, dessinateur et sculpteur. Depuis son enfance, il dessine inlassablement des visages, thème central de son travail. Avec une sagacité instinctive, Johan Van Mullem capte l’essence d’une humanité enfouie, incarnée par des visages intemporels, à la limite de la représentation.

Johan Van Mullem Sans titre 1 (2017)

sans-titre-1-2017-encre-sur-toile-160x140cm-jvm

sans-titre-1-2017-encre-sur-toile-160x140cm-jvm

Johan Van Mullem
Sans titre 1 (2017)
Encre sur toile
160 x 140 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97.  

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

JOHAN VAN MULLEM

Johan Van Mullem est peintre, dessinateur et sculpteur. Depuis son enfance, il dessine inlassablement des visages, thème central de son travail. Avec une sagacité instinctive, Johan Van Mullem capte l’essence d’une humanité enfouie, incarnée par des visages intemporels, à la limite de la représentation.

Johan Van Mullem Sans titre 4 (2021)

sans-titre-4-2021-encre-sur-toile-275x200cm-johan-van-mullem

sans-titre-4-2021-encre-sur-toile-275x200cm-johan-van-mullem

Johan Van Mullem
Sans titre 4 (2021)
Encre sur toile
275 x 200 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97.  

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

JOHAN VAN MULLEM

Johan Van Mullem est peintre, dessinateur et sculpteur. Depuis son enfance, il dessine inlassablement des visages, thème central de son travail. Avec une sagacité instinctive, Johan Van Mullem capte l’essence d’une humanité enfouie, incarnée par des visages intemporels, à la limite de la représentation.

Tana Borissova Embrasure 23 (2022)

embrasure-23-acrylique-sur-toile-73×100-2022-tana-borissova

embrasure-23-acrylique-sur-toile-73×100-2022-tana-borissova

Tana Borissova
Embrasure 23 (2022)
Acrylique sur toile
100 x 73 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97.  

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

TANA BORISSOVA

Tana Borissova est née en 1978 à Sofia. Depuis 1997 elle vit et travaille à Paris. Son premier saisissement artistique se produit dans l’enfance en regardant des livres d’art. Durant ses études au lycée d’Arts appliqués de Sofia, le contact avec la matière – la peinture à l’huile, l’aquarelle et le dessin – fait basculer sa fascination vers le désir de peindre.

À l’âge de 19 ans, elle arrive à Paris et passe le concours de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts dont elle obtient le diplôme en 2003. Elle y a été élève de Vladimir Velickovic, puis de Dominique Gauthier. Suit une période de latence et de recherches au cours de laquelle la peinture à nouveau prend le dessus.

Le corps, ses espaces du dedans, ses interactions avec l’extérieur, avec la nature, avec l’autre, ses métamorphoses, ses mouvements, ses élans et ses contradictions cherchent l’expression dans sa peinture, au-delà de tout signe représentatif d’une époque.

En janvier 2014, Tana Borissova présente sa première exposition personnelle, Corps, à la galerie Myriam Bouagal à Paris. Se tiendra ensuite sa deuxième exposition personnelle, Ma place mon corps, de peintures et d’encres chromes, dans cette même galerie en juin 2015. En septembre 2017, elle expose à la Galerie L’Arrivage, à Troyes. À cette occasion, elle publie Corps Trait, un recueil de textes accompagnés d’encres. En mai 2019 Loo & Lou Gallery présente une sélection de ses encres et de ses peintures à la Foire internationale Just LX au Museu da Carris de Lisbonne. Sa nouvelle exposition, Éclats de nuit, en février 2020, montre ses œuvres récentes à l’Atelier de la galerie Loo & Lou.

Andrew Ntshabele The greater purpose 5 (2022)

the-greater-purpose-5-acrylique-et-laque-sur-documents-vintage-cartes-postales-89-x-70-cm-andrew-ntshabele

the-greater-purpose-5-acrylique-et-laque-sur-documents-vintage-cartes-postales-89-x-70-cm-andrew-ntshabele

Andrew Ntshabele
The greater purpose 5 (2022)
Acrylique et laque sur documents vintage
89 x 70 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97.  

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

There is a shaking in society 10, acrylique sur papier journal contemporain, 155x117 cm, 2021, Andrew Ntshabele

ANDREW NTSHABELE

Andrew Ntshabele vit et travaille en Afrique du Sud à Johannesburg, en plein coeur d’une agitation urbaine qui nourrit son inspiration. Il considère les changements physiques, socio-économiques et politiques de la ville post-apartheid comme les résultats d’une urbanisation rapide. Ses interactions quotidiennes avec les habitants le poussent à enquêter sur cette difficile réalité sociale, et à chercher à comprendre la cause profonde de la dégradation actuelle du centre-ville.

Andrew Ntshabele There is a shaking in society 10 (2021)

here-is-a-shaking-in-society-10-acrylique-sur-papier-journal-vintage-156-x-123-cm-andrew-ntshabele

here-is-a-shaking-in-society-10-acrylique-sur-papier-journal-vintage-156-x-123-cm-andrew-ntshabele

Andrew Ntshabele
There is a shaking in society 10 (2021)
Acrylique et laque sur papier journal contemporain et vintage
156 x 123 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97.  

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

There is a shaking in society 10, acrylique sur papier journal contemporain, 155x117 cm, 2021, Andrew Ntshabele

ANDREW NTSHABELE

Andrew Ntshabele vit et travaille en Afrique du Sud à Johannesburg, en plein coeur d’une agitation urbaine qui nourrit son inspiration. Il considère les changements physiques, socio-économiques et politiques de la ville post-apartheid comme les résultats d’une urbanisation rapide. Ses interactions quotidiennes avec les habitants le poussent à enquêter sur cette difficile réalité sociale, et à chercher à comprendre la cause profonde de la dégradation actuelle du centre-ville.

Tana Borissova Embrasure 5 (2021)

embrasure-5-acrylique-sur-toile-97×146-2021-tana-borissova

embrasure-5-acrylique-sur-toile-97×146-2021-tana-borissova

Tana Borissova
Embrasure 5 (2021)
Acrylique sur toile
146 x 97 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97.  

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

TANA BORISSOVA

Tana Borissova est née en 1978 à Sofia. Depuis 1997 elle vit et travaille à Paris. Son premier saisissement artistique se produit dans l’enfance en regardant des livres d’art. Durant ses études au lycée d’Arts appliqués de Sofia, le contact avec la matière – la peinture à l’huile, l’aquarelle et le dessin – fait basculer sa fascination vers le désir de peindre.

À l’âge de 19 ans, elle arrive à Paris et passe le concours de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts dont elle obtient le diplôme en 2003. Elle y a été élève de Vladimir Velickovic, puis de Dominique Gauthier. Suit une période de latence et de recherches au cours de laquelle la peinture à nouveau prend le dessus.

Le corps, ses espaces du dedans, ses interactions avec l’extérieur, avec la nature, avec l’autre, ses métamorphoses, ses mouvements, ses élans et ses contradictions cherchent l’expression dans sa peinture, au-delà de tout signe représentatif d’une époque.

En janvier 2014, Tana Borissova présente sa première exposition personnelle, Corps, à la galerie Myriam Bouagal à Paris. Se tiendra ensuite sa deuxième exposition personnelle, Ma place mon corps, de peintures et d’encres chromes, dans cette même galerie en juin 2015. En septembre 2017, elle expose à la Galerie L’Arrivage, à Troyes. À cette occasion, elle publie Corps Trait, un recueil de textes accompagnés d’encres. En mai 2019 Loo & Lou Gallery présente une sélection de ses encres et de ses peintures à la Foire internationale Just LX au Museu da Carris de Lisbonne. Sa nouvelle exposition, Éclats de nuit, en février 2020, montre ses œuvres récentes à l’Atelier de la galerie Loo & Lou.

Andrew Ntshabele The greater purpose 2 (2022)

the-greater-purpose-2-acrylique-et-laque-sur-documents-vintage-90-x-70-cm-andrew-ntshabele

the-greater-purpose-2-acrylique-et-laque-sur-documents-vintage-90-x-70-cm-andrew-ntshabele

Andrew Ntshabele
The greater purpose 2 (2022)
Acrylique et laque sur documents vintage
90 x 70 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97.  

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

There is a shaking in society 10, acrylique sur papier journal contemporain, 155x117 cm, 2021, Andrew Ntshabele

ANDREW NTSHABELE

Andrew Ntshabele vit et travaille en Afrique du Sud à Johannesburg, en plein coeur d’une agitation urbaine qui nourrit son inspiration. Il considère les changements physiques, socio-économiques et politiques de la ville post-apartheid comme les résultats d’une urbanisation rapide. Ses interactions quotidiennes avec les habitants le poussent à enquêter sur cette difficile réalité sociale, et à chercher à comprendre la cause profonde de la dégradation actuelle du centre-ville.

Tana Borissova Aile 7 (2020)

aile-7-acrylique-sur-toile-50×61-2020-tana-borissova

aile-7-acrylique-sur-toile-50×61-2020-tana-borissova

Tana Borissova
Aile 7 (2020)
Acrylique sur toile
61 x 50 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97.  

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

TANA BORISSOVA

Tana Borissova est née en 1978 à Sofia. Depuis 1997 elle vit et travaille à Paris. Son premier saisissement artistique se produit dans l’enfance en regardant des livres d’art. Durant ses études au lycée d’Arts appliqués de Sofia, le contact avec la matière – la peinture à l’huile, l’aquarelle et le dessin – fait basculer sa fascination vers le désir de peindre.

À l’âge de 19 ans, elle arrive à Paris et passe le concours de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts dont elle obtient le diplôme en 2003. Elle y a été élève de Vladimir Velickovic, puis de Dominique Gauthier. Suit une période de latence et de recherches au cours de laquelle la peinture à nouveau prend le dessus.

Le corps, ses espaces du dedans, ses interactions avec l’extérieur, avec la nature, avec l’autre, ses métamorphoses, ses mouvements, ses élans et ses contradictions cherchent l’expression dans sa peinture, au-delà de tout signe représentatif d’une époque.

En janvier 2014, Tana Borissova présente sa première exposition personnelle, Corps, à la galerie Myriam Bouagal à Paris. Se tiendra ensuite sa deuxième exposition personnelle, Ma place mon corps, de peintures et d’encres chromes, dans cette même galerie en juin 2015. En septembre 2017, elle expose à la Galerie L’Arrivage, à Troyes. À cette occasion, elle publie Corps Trait, un recueil de textes accompagnés d’encres. En mai 2019 Loo & Lou Gallery présente une sélection de ses encres et de ses peintures à la Foire internationale Just LX au Museu da Carris de Lisbonne. Sa nouvelle exposition, Éclats de nuit, en février 2020, montre ses œuvres récentes à l’Atelier de la galerie Loo & Lou.

Andrew Ntshabele Encounters 10 (2021)

encounters-10-acrylique-et-laque-sur-journaux-vintage-140-x-134-cm-andrew-ntshabele

encounters-10-acrylique-et-laque-sur-journaux-vintage-140-x-134-cm-andrew-ntshabele

Andrew Ntshabele
Encounters 10 (2021)
Acrylique et laque sur papier journal
140 x 134 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97.  

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

There is a shaking in society 10, acrylique sur papier journal contemporain, 155x117 cm, 2021, Andrew Ntshabele

ANDREW NTSHABELE

Andrew Ntshabele vit et travaille en Afrique du Sud à Johannesburg, en plein coeur d’une agitation urbaine qui nourrit son inspiration. Il considère les changements physiques, socio-économiques et politiques de la ville post-apartheid comme les résultats d’une urbanisation rapide. Ses interactions quotidiennes avec les habitants le poussent à enquêter sur cette difficile réalité sociale, et à chercher à comprendre la cause profonde de la dégradation actuelle du centre-ville.

Tana Borissova Embrasure 08 (2021)

Turmeric, 2010, Pastel sur papier, 57 x 76 cm

Turmeric, 2010, Pastel sur papier, 57 x 76 cm

Tana Borissova
Embrasure 08 (2021)
Acrylique sur toile
162 x 114 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97.  

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

TANA BORISSOVA

Tana Borissova est née en 1978 à Sofia. Depuis 1997 elle vit et travaille à Paris. Son premier saisissement artistique se produit dans l’enfance en regardant des livres d’art. Durant ses études au lycée d’Arts appliqués de Sofia, le contact avec la matière – la peinture à l’huile, l’aquarelle et le dessin – fait basculer sa fascination vers le désir de peindre.

À l’âge de 19 ans, elle arrive à Paris et passe le concours de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts dont elle obtient le diplôme en 2003. Elle y a été élève de Vladimir Velickovic, puis de Dominique Gauthier. Suit une période de latence et de recherches au cours de laquelle la peinture à nouveau prend le dessus.

Le corps, ses espaces du dedans, ses interactions avec l’extérieur, avec la nature, avec l’autre, ses métamorphoses, ses mouvements, ses élans et ses contradictions cherchent l’expression dans sa peinture, au-delà de tout signe représentatif d’une époque.

En janvier 2014, Tana Borissova présente sa première exposition personnelle, Corps, à la galerie Myriam Bouagal à Paris. Se tiendra ensuite sa deuxième exposition personnelle, Ma place mon corps, de peintures et d’encres chromes, dans cette même galerie en juin 2015. En septembre 2017, elle expose à la Galerie L’Arrivage, à Troyes. À cette occasion, elle publie Corps Trait, un recueil de textes accompagnés d’encres. En mai 2019 Loo & Lou Gallery présente une sélection de ses encres et de ses peintures à la Foire internationale Just LX au Museu da Carris de Lisbonne. Sa nouvelle exposition, Éclats de nuit, en février 2020, montre ses œuvres récentes à l’Atelier de la galerie Loo & Lou.

Fred Kleinberg Turmeric (2010)

Turmeric, 2010, Pastel sur papier, 57 x 76 cm

Turmeric, 2010, Pastel sur papier, 57 x 76 cm

Fred Kleinberg
Turmeric (2010)
Pastel sur papier
57 x 76 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97.  

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

FRED KLEINBERG

Fred Kleinberg est né en 1966 à Paris.

Il est formé à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, et produit en parallèle avec plusieurs collectifs d’artiste un art urbain qui mêle la peinture à la performance dans l’espace public. Il expose son travail de peintre depuis 1983 internationalement : en Europe, aux Etats-Unis et en Asie. Son œuvre est présentée dans des collections privées, des galeries, et des institutions publiques. Artiste globe-trotter, il est sélectionné pour de multiples résidences d’artiste : la Villa Médicis à Rome en 1996 en collaboration avec la romancière Kits Hilaire, le Musée d’art contemporain de Moscou en 2001, Art Résidence of Pondichéry en 2004 en Inde, en Chine en 2010 en collaboration avec la Hong Merchant Gallery de Shanghai et en Inde en 2018 au sein de l’université de Shantiniketan. Il est lauréat de nombreux prix de peinture : le prix du Salon de Montrouge en 1998, le prix de la fondation Coprim en 2000, le prix de la fondation Taylor en 2008, le prix de la fondation Charles Oulmont en 2008 et le 1er prix d’art contemporain de Monaco en 2014.

Fred Kleinberg conçoit son œuvre comme une succession de projets thématiques et naturellement, intuitivement il se nourrit de voyages à travers le monde pour réaliser ses nouvelles séries.

Ses principales expositions retracent ces séries thématiques : « La mémoire au corps » à la Fondation Coprim à Paris en 1999 ; «D’obscénité et de fureur» au Passage de Retz à Paris en 2002 ; «Made in India» à Koehnline Museum of Art à Chicago, USA en 2006 ; «Baroque Flesh» à la galerie Polad-Hardouin à Paris en 2011 ; «Territoire d’héroïsme et de fureur», sa première exposition rétrospective, à la galerie Messine à Paris en 2012 ; « Reborn project » à la galerie Frank Pages à Genève, Suisse en 2015 ; « Odyssée » à la foire ART Elysées à Paris en tant qu’invité d’honneur en 2017.

Fred Kleinberg vit et travaille à Paris.

Fred Kleinberg Dog (2006)

Dog, 2006, Pastel et huile sur papier, 210 x 230 cm

Dog, 2006, Pastel et huile sur papier, 210 x 230 cm

Fred Kleinberg
Dog (2006)
Pastel et huile sur papier
57 x 76 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97.  

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

FRED KLEINBERG

Fred Kleinberg est né en 1966 à Paris.

Il est formé à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, et produit en parallèle avec plusieurs collectifs d’artiste un art urbain qui mêle la peinture à la performance dans l’espace public. Il expose son travail de peintre depuis 1983 internationalement : en Europe, aux Etats-Unis et en Asie. Son œuvre est présentée dans des collections privées, des galeries, et des institutions publiques. Artiste globe-trotter, il est sélectionné pour de multiples résidences d’artiste : la Villa Médicis à Rome en 1996 en collaboration avec la romancière Kits Hilaire, le Musée d’art contemporain de Moscou en 2001, Art Résidence of Pondichéry en 2004 en Inde, en Chine en 2010 en collaboration avec la Hong Merchant Gallery de Shanghai et en Inde en 2018 au sein de l’université de Shantiniketan. Il est lauréat de nombreux prix de peinture : le prix du Salon de Montrouge en 1998, le prix de la fondation Coprim en 2000, le prix de la fondation Taylor en 2008, le prix de la fondation Charles Oulmont en 2008 et le 1er prix d’art contemporain de Monaco en 2014.

Fred Kleinberg conçoit son œuvre comme une succession de projets thématiques et naturellement, intuitivement il se nourrit de voyages à travers le monde pour réaliser ses nouvelles séries.

Ses principales expositions retracent ces séries thématiques : « La mémoire au corps » à la Fondation Coprim à Paris en 1999 ; «D’obscénité et de fureur» au Passage de Retz à Paris en 2002 ; «Made in India» à Koehnline Museum of Art à Chicago, USA en 2006 ; «Baroque Flesh» à la galerie Polad-Hardouin à Paris en 2011 ; «Territoire d’héroïsme et de fureur», sa première exposition rétrospective, à la galerie Messine à Paris en 2012 ; « Reborn project » à la galerie Frank Pages à Genève, Suisse en 2015 ; « Odyssée » à la foire ART Elysées à Paris en tant qu’invité d’honneur en 2017.

Fred Kleinberg vit et travaille à Paris.

Fred Kleinberg Relief (2005)

Relief, 2005, Techniques mixtes et collage, 210 x 230 cm

Relief, 2005, Techniques mixtes et collage, 210 x 230 cm

Fred Kleinberg
Relief (2005)
Techniques mixtes et collage
210 x 230 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97.  

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

FRED KLEINBERG

Fred Kleinberg est né en 1966 à Paris.

Il est formé à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, et produit en parallèle avec plusieurs collectifs d’artiste un art urbain qui mêle la peinture à la performance dans l’espace public. Il expose son travail de peintre depuis 1983 internationalement : en Europe, aux Etats-Unis et en Asie. Son œuvre est présentée dans des collections privées, des galeries, et des institutions publiques. Artiste globe-trotter, il est sélectionné pour de multiples résidences d’artiste : la Villa Médicis à Rome en 1996 en collaboration avec la romancière Kits Hilaire, le Musée d’art contemporain de Moscou en 2001, Art Résidence of Pondichéry en 2004 en Inde, en Chine en 2010 en collaboration avec la Hong Merchant Gallery de Shanghai et en Inde en 2018 au sein de l’université de Shantiniketan. Il est lauréat de nombreux prix de peinture : le prix du Salon de Montrouge en 1998, le prix de la fondation Coprim en 2000, le prix de la fondation Taylor en 2008, le prix de la fondation Charles Oulmont en 2008 et le 1er prix d’art contemporain de Monaco en 2014.

Fred Kleinberg conçoit son œuvre comme une succession de projets thématiques et naturellement, intuitivement il se nourrit de voyages à travers le monde pour réaliser ses nouvelles séries.

Ses principales expositions retracent ces séries thématiques : « La mémoire au corps » à la Fondation Coprim à Paris en 1999 ; «D’obscénité et de fureur» au Passage de Retz à Paris en 2002 ; «Made in India» à Koehnline Museum of Art à Chicago, USA en 2006 ; «Baroque Flesh» à la galerie Polad-Hardouin à Paris en 2011 ; «Territoire d’héroïsme et de fureur», sa première exposition rétrospective, à la galerie Messine à Paris en 2012 ; « Reborn project » à la galerie Frank Pages à Genève, Suisse en 2015 ; « Odyssée » à la foire ART Elysées à Paris en tant qu’invité d’honneur en 2017.

Fred Kleinberg vit et travaille à Paris.

Fred Kleinberg La Fuite I (2005)

La fuite I, 2005, Huile sur toile et collage, 197x 130 cm

La fuite I, 2005, Huile sur toile et collage, 197x 130 cm

Fred Kleinberg
La fuite I (2005)
Huile et collage sur toile
130 x 197 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97.  

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

FRED KLEINBERG

Fred Kleinberg est né en 1966 à Paris.

Il est formé à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, et produit en parallèle avec plusieurs collectifs d’artiste un art urbain qui mêle la peinture à la performance dans l’espace public. Il expose son travail de peintre depuis 1983 internationalement : en Europe, aux Etats-Unis et en Asie. Son œuvre est présentée dans des collections privées, des galeries, et des institutions publiques. Artiste globe-trotter, il est sélectionné pour de multiples résidences d’artiste : la Villa Médicis à Rome en 1996 en collaboration avec la romancière Kits Hilaire, le Musée d’art contemporain de Moscou en 2001, Art Résidence of Pondichéry en 2004 en Inde, en Chine en 2010 en collaboration avec la Hong Merchant Gallery de Shanghai et en Inde en 2018 au sein de l’université de Shantiniketan. Il est lauréat de nombreux prix de peinture : le prix du Salon de Montrouge en 1998, le prix de la fondation Coprim en 2000, le prix de la fondation Taylor en 2008, le prix de la fondation Charles Oulmont en 2008 et le 1er prix d’art contemporain de Monaco en 2014.

Fred Kleinberg conçoit son œuvre comme une succession de projets thématiques et naturellement, intuitivement il se nourrit de voyages à travers le monde pour réaliser ses nouvelles séries.

Ses principales expositions retracent ces séries thématiques : « La mémoire au corps » à la Fondation Coprim à Paris en 1999 ; «D’obscénité et de fureur» au Passage de Retz à Paris en 2002 ; «Made in India» à Koehnline Museum of Art à Chicago, USA en 2006 ; «Baroque Flesh» à la galerie Polad-Hardouin à Paris en 2011 ; «Territoire d’héroïsme et de fureur», sa première exposition rétrospective, à la galerie Messine à Paris en 2012 ; « Reborn project » à la galerie Frank Pages à Genève, Suisse en 2015 ; « Odyssée » à la foire ART Elysées à Paris en tant qu’invité d’honneur en 2017.

Fred Kleinberg vit et travaille à Paris.

Benoît Luyckx Strong Human Wasp (2020)

  • Benoit-Luyckx-strong-human-wasp-2020

    Benoit-Luyckx-strong-human-wasp-2020

  • Benoit-Luyckx-strong-human-wasp-2020

    Benoit-Luyckx-strong-human-wasp-2020

  • Benoit-Luyckx-strong-human-wasp-2020

    Benoit-Luyckx-strong-human-wasp-2020

Benoît Luyckx
Strong Human Wasp (2020)
Pierre bleue belge
59 x 43 x 14 cm

POUR PLUS D'INFOS >

To request the full list of available works, please contact us  by e-mail or by telephone at (+33) 01 42 74 03 97. 

Joël Person Cheval Dragon 4 (2013)

Écrit par hautmarais le . Publié dans catalogue expo.

Joel-Person-La-Deferlante-Interieure-2020-2021

Joel-Person-La-Deferlante-Interieure-2020-2021

Joël Person
Cheval Dragon 4 (2013)
Pierre noire sur papier
62 x 34 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97.  

LES OEUVRES LIÉES

Joël Person La Déferlante Intérieure (2020-21)

Écrit par hautmarais le . Publié dans catalogue expo.

Joel-Person-La-Deferlante-Interieure-2020-2021

Joel-Person-La-Deferlante-Interieure-2020-2021

Joël Person
La Déferlante Intérieure (2020-21)
Fusain sur papier
244 x 95 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponible, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97.  

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

Axelle Viannay

JOËL PERSON

« Joël Person est né en 1962 à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Peintre et dessinateur, il allie dans ses compositions la pureté quasi classique du trait et une intensité rare de l’expression. Il compte de nombreuses expositions personnelles et collectives en France et en Chine. Il vit à Paris. Diplomé des Beaux-Arts de Paris. Il se consacre d’abord au portrait avant de privilégier les thèmes du cheval et les poses érotiques. Joël Person connaît les pièges de la virtuosité. Il cherche l’instant où l’influx nerveux, le jaillissement du vivant vont subvertir le cadre soigné de la figuration. Saturé d’énergie, le corps du cheval lui donne, depuis vingt ans, cette expérience du débordement et de la submersion. Mais Person est aussi un dessinateur de la figure humaine. Pour déjouer sa propre technique figurative, il guette le point de rupture dans le rituel statique de la pose. Cet instant où le modèle se cabre et fuit dans un ailleurs, il le capte partout et nulle part : une contraction du front, une torsion de l’épaule, une inclinaison du visage. Person maintient l’illusion réaliste de la peinture. La vie intense de ses portraits ne naît pas d’un style expressionniste, mais, dans une tension anxieuse, elle surgit de la confrontation de l’artiste à ce « soi » de l’autre, cette soudaine prise de liberté, cette solitude a l’état brut, qui tout à coup, très brièvement, surgit entre la surface du corps et la tension du système nerveux. »

— Philippe Garnier, Les Cahiers Dessinés #9

Joël Person Frédérique (1984-2015)

Écrit par hautmarais le . Publié dans catalogue expo.

Joel-Person-Frederique- 2021

Joel-Person-frederi- 2021

Joël Person
Frédérique (1984-2015)
Fusain sur papier collé
135 x 131 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97.  

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

Axelle Viannay

JOËL PERSON

« Joël Person est né en 1962 à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Peintre et dessinateur, il allie dans ses compositions la pureté quasi classique du trait et une intensité rare de l’expression. Il compte de nombreuses expositions personnelles et collectives en France et en Chine. Il vit à Paris. Diplomé des Beaux-Arts de Paris. Il se consacre d’abord au portrait avant de privilégier les thèmes du cheval et les poses érotiques. Joël Person connaît les pièges de la virtuosité. Il cherche l’instant où l’influx nerveux, le jaillissement du vivant vont subvertir le cadre soigné de la figuration. Saturé d’énergie, le corps du cheval lui donne, depuis vingt ans, cette expérience du débordement et de la submersion. Mais Person est aussi un dessinateur de la figure humaine. Pour déjouer sa propre technique figurative, il guette le point de rupture dans le rituel statique de la pose. Cet instant où le modèle se cabre et fuit dans un ailleurs, il le capte partout et nulle part : une contraction du front, une torsion de l’épaule, une inclinaison du visage. Person maintient l’illusion réaliste de la peinture. La vie intense de ses portraits ne naît pas d’un style expressionniste, mais, dans une tension anxieuse, elle surgit de la confrontation de l’artiste à ce « soi » de l’autre, cette soudaine prise de liberté, cette solitude a l’état brut, qui tout à coup, très brièvement, surgit entre la surface du corps et la tension du système nerveux. »

— Philippe Garnier, Les Cahiers Dessinés #9

Joël Person Déferlante (2021)

Écrit par hautmarais le . Publié dans catalogue expo.

Joël Person
Déferlante (2021)
Fusain sur papier
985 x 152 cm - Assemblage de deux feuilles

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97.  

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

Axelle Viannay

JOËL PERSON

« Joël Person est né en 1962 à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Peintre et dessinateur, il allie dans ses compositions la pureté quasi classique du trait et une intensité rare de l’expression. Il compte de nombreuses expositions personnelles et collectives en France et en Chine. Il vit à Paris. Diplomé des Beaux-Arts de Paris. Il se consacre d’abord au portrait avant de privilégier les thèmes du cheval et les poses érotiques. Joël Person connaît les pièges de la virtuosité. Il cherche l’instant où l’influx nerveux, le jaillissement du vivant vont subvertir le cadre soigné de la figuration. Saturé d’énergie, le corps du cheval lui donne, depuis vingt ans, cette expérience du débordement et de la submersion. Mais Person est aussi un dessinateur de la figure humaine. Pour déjouer sa propre technique figurative, il guette le point de rupture dans le rituel statique de la pose. Cet instant où le modèle se cabre et fuit dans un ailleurs, il le capte partout et nulle part : une contraction du front, une torsion de l’épaule, une inclinaison du visage. Person maintient l’illusion réaliste de la peinture. La vie intense de ses portraits ne naît pas d’un style expressionniste, mais, dans une tension anxieuse, elle surgit de la confrontation de l’artiste à ce « soi » de l’autre, cette soudaine prise de liberté, cette solitude a l’état brut, qui tout à coup, très brièvement, surgit entre la surface du corps et la tension du système nerveux. »

— Philippe Garnier, Les Cahiers Dessinés #9

Benoît Luyckx Strong Human Wasp (2020)

Écrit par hautmarais le . Publié dans catalogue expo.

Benoît Luyckx
Strong Human Wasp (2020)
Pierre bleue belge
59 x 43 x 14 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97. 

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

Stefano Baroni

BENOÎT LUYCKX

Benoît Luyckx est un artiste contemporain français né en 1955. Diplômé de l’École Boulle en 1976, il continue ensuite ses études aux Beaux-arts de Paris, avant de se consacrer pleinement à la sculpture, allant dès lors de carrières en carrières. Il y découvre ainsi le fameux marbre de Carrare en Italie, ou encore celui de Belgique.

Benoît Luyckx transpose ses pensées dans le minéral (les pierres et les marbres) qu’il sculpte en taille directe sans assistant et sans aide numérique.  S’inspirant de grands thèmes universels tels l’infini, la modernité, la nature ou le corps, il va au-delà de la matérialité, évoluant en permanence entre le figuratif et l’abstraction. L’artiste porte un grand intérêt au mouvement et particulièrement à la dynamique de ses sculptures qui malgré leur matériau, imprime une impression de légèreté chez celui qui les contemple. Il exprime le regard qu’il porte sur la nature dans une dualité rendue par le contraste des matières brutes, striées, polies… Ses voyages aux Etats-Unis dans les années 1980 l’ont beaucoup inspirés dans son interprétation de la modernité. Suivant les époques de son parcours, ses œuvres sont modernistes, architecturales, spiralées, végétales ou organiques…

Il a œuvré entre autres pour Hermès, le siège social de Chanel à Neuilly-sur-Seine, le Palais de Justice d’Evreux, l’Ambassade de France à Phnom Penh (Cambodge), Moët & Chandon, HSBC, Vinci, Eiffage, en collaboration avec les architectes Paul Chemetov, Adrien Fainsilber, Jean-Pierre Lott, Pierre-Yves Rochon, Philippe Starck, Juan Trindade et l’agence Pinto.

Benoît Luyckx expose dans différentes galeries en Europe et a exposé à plusieurs reprises aux Etats-Unis. Son œuvre est présentée dans d’importantes collections particulières et Fondations.

Benoît Luyckx White Way (2020)

Écrit par hautmarais le . Publié dans catalogue expo.

Benoît Luyckx
White Way (2020)
Pierre bleue belge
32 x 30 x 13,5 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97. 

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

Stefano Baroni

BENOÎT LUYCKX

Benoît Luyckx est un artiste contemporain français né en 1955. Diplômé de l’École Boulle en 1976, il continue ensuite ses études aux Beaux-arts de Paris, avant de se consacrer pleinement à la sculpture, allant dès lors de carrières en carrières. Il y découvre ainsi le fameux marbre de Carrare en Italie, ou encore celui de Belgique.

Benoît Luyckx transpose ses pensées dans le minéral (les pierres et les marbres) qu’il sculpte en taille directe sans assistant et sans aide numérique.  S’inspirant de grands thèmes universels tels l’infini, la modernité, la nature ou le corps, il va au-delà de la matérialité, évoluant en permanence entre le figuratif et l’abstraction. L’artiste porte un grand intérêt au mouvement et particulièrement à la dynamique de ses sculptures qui malgré leur matériau, imprime une impression de légèreté chez celui qui les contemple. Il exprime le regard qu’il porte sur la nature dans une dualité rendue par le contraste des matières brutes, striées, polies… Ses voyages aux Etats-Unis dans les années 1980 l’ont beaucoup inspirés dans son interprétation de la modernité. Suivant les époques de son parcours, ses œuvres sont modernistes, architecturales, spiralées, végétales ou organiques…

Il a œuvré entre autres pour Hermès, le siège social de Chanel à Neuilly-sur-Seine, le Palais de Justice d’Evreux, l’Ambassade de France à Phnom Penh (Cambodge), Moët & Chandon, HSBC, Vinci, Eiffage, en collaboration avec les architectes Paul Chemetov, Adrien Fainsilber, Jean-Pierre Lott, Pierre-Yves Rochon, Philippe Starck, Juan Trindade et l’agence Pinto.

Benoît Luyckx expose dans différentes galeries en Europe et a exposé à plusieurs reprises aux Etats-Unis. Son œuvre est présentée dans d’importantes collections particulières et Fondations.

Benoît Luyckx Être en Nature 2018-2020

Écrit par hautmarais le . Publié dans catalogue expo.

Benoît Luyckx
Être en Nature (2018-2020)
Marbre blanc grec
53 x 41 x 18,5 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97. 

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

Stefano Baroni

BENOÎT LUYCKX

Benoît Luyckx est un artiste contemporain français né en 1955. Diplômé de l’École Boulle en 1976, il continue ensuite ses études aux Beaux-arts de Paris, avant de se consacrer pleinement à la sculpture, allant dès lors de carrières en carrières. Il y découvre ainsi le fameux marbre de Carrare en Italie, ou encore celui de Belgique.

Benoît Luyckx transpose ses pensées dans le minéral (les pierres et les marbres) qu’il sculpte en taille directe sans assistant et sans aide numérique.  S’inspirant de grands thèmes universels tels l’infini, la modernité, la nature ou le corps, il va au-delà de la matérialité, évoluant en permanence entre le figuratif et l’abstraction. L’artiste porte un grand intérêt au mouvement et particulièrement à la dynamique de ses sculptures qui malgré leur matériau, imprime une impression de légèreté chez celui qui les contemple. Il exprime le regard qu’il porte sur la nature dans une dualité rendue par le contraste des matières brutes, striées, polies… Ses voyages aux Etats-Unis dans les années 1980 l’ont beaucoup inspirés dans son interprétation de la modernité. Suivant les époques de son parcours, ses œuvres sont modernistes, architecturales, spiralées, végétales ou organiques…

Il a œuvré entre autres pour Hermès, le siège social de Chanel à Neuilly-sur-Seine, le Palais de Justice d’Evreux, l’Ambassade de France à Phnom Penh (Cambodge), Moët & Chandon, HSBC, Vinci, Eiffage, en collaboration avec les architectes Paul Chemetov, Adrien Fainsilber, Jean-Pierre Lott, Pierre-Yves Rochon, Philippe Starck, Juan Trindade et l’agence Pinto.

Benoît Luyckx expose dans différentes galeries en Europe et a exposé à plusieurs reprises aux Etats-Unis. Son œuvre est présentée dans d’importantes collections particulières et Fondations.

Benoît Luyckx Slice Fruit 2020

Écrit par hautmarais le . Publié dans catalogue expo.

Benoît Luyckx
Slice Fruit (2020)
Pierre bleue belge
43 x 25 x 16,5 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97. 

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

Stefano Baroni

BENOÎT LUYCKX

Benoît Luyckx est un artiste contemporain français né en 1955. Diplômé de l’École Boulle en 1976, il continue ensuite ses études aux Beaux-arts de Paris, avant de se consacrer pleinement à la sculpture, allant dès lors de carrières en carrières. Il y découvre ainsi le fameux marbre de Carrare en Italie, ou encore celui de Belgique.

Benoît Luyckx transpose ses pensées dans le minéral (les pierres et les marbres) qu’il sculpte en taille directe sans assistant et sans aide numérique.  S’inspirant de grands thèmes universels tels l’infini, la modernité, la nature ou le corps, il va au-delà de la matérialité, évoluant en permanence entre le figuratif et l’abstraction. L’artiste porte un grand intérêt au mouvement et particulièrement à la dynamique de ses sculptures qui malgré leur matériau, imprime une impression de légèreté chez celui qui les contemple. Il exprime le regard qu’il porte sur la nature dans une dualité rendue par le contraste des matières brutes, striées, polies… Ses voyages aux Etats-Unis dans les années 1980 l’ont beaucoup inspirés dans son interprétation de la modernité. Suivant les époques de son parcours, ses œuvres sont modernistes, architecturales, spiralées, végétales ou organiques…

Il a œuvré entre autres pour Hermès, le siège social de Chanel à Neuilly-sur-Seine, le Palais de Justice d’Evreux, l’Ambassade de France à Phnom Penh (Cambodge), Moët & Chandon, HSBC, Vinci, Eiffage, en collaboration avec les architectes Paul Chemetov, Adrien Fainsilber, Jean-Pierre Lott, Pierre-Yves Rochon, Philippe Starck, Juan Trindade et l’agence Pinto.

Benoît Luyckx expose dans différentes galeries en Europe et a exposé à plusieurs reprises aux Etats-Unis. Son œuvre est présentée dans d’importantes collections particulières et Fondations.

Louise Frydman Composition (2021)

Écrit par hautmarais le . Publié dans catalogue expo.

Louise-Frydman-composition-2021-diptyque-2021

Louise-Frydman-composition-2021-diptyque-2021

Louise Frydman
Composition (2021)
Diptyque, Céramique
L 95 x I 61 cm (chacune)

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97. 

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

LOUISE FRYDMAN

Louise Frydman est une artiste française née en 1989 à Paris. Elle est diplômée de l’école d’art L’ESAG-Penninghen en 2012 et étudie la photographie à l’International Center of Photography de New-York.

Son atelier est installé en Bourgogne depuis 2015. Louise commence par composer des oeuvres en papier blanc légères et délicates puis se tourne vers la céramique en 2015 lorsqu’elle crée sa pièce monumentale La Fée des Pétales suspendue dans la cour de l’Hôtel de Croisilles, à Paris.

Elle concervera dans son traitement de la céramique la matité blanche du papier ainsi que la finesse de la matière. Ses sculptures, miroirs, ou installations mobiles, inspirés des formes de la nature, jouent avec la lumière et le mouvement. Sa rencontre avec le céramiste Jean-François Reboul en 2015 lui permet d’approfondir son apprentissage et de s’affirmer dans sa démarche artistique. Elle expose son travail en 2017 et 2019 à la biennale Révélations au Grand Palais, à Paris.

Louise collabore aujourd’hui avec des maisons de luxe telles que Hermès, Bonpoint ou Yiqing Yin haute couture, elle travaille avec le promoteur Vinci Immobilier et vend ses sculptures à des décorateurs tels que Minassian Chahan. En juin 2019, Louise Frydman se voit remettre le Prix « 1 immeuble, 1 oeuvre» par le Ministre de la Culture Franck Riester, pour sa collaboration avec Vinci Immobilier. Son travail a également été séléctionné au Concours International ICAA Blanc de Chine dont l’exposition a eu lieu à Beijin en août 2019.

La galerie Loo & Lou a exposé ses oeuvres au salon JustLX à Lisbonne en mai 2019 et Louise prépare sa première exposition personnelle à la galerie pour le mois de février. Ses sculptures sont en ce moment présentées au showroom du designer Philippe Hurel à Paris dans le premier arrondissement.

Louise Frydman Corolle II (2020)

Écrit par hautmarais le . Publié dans catalogue expo.

Louise-frydman-corolle-ii-2020-ceramique

Louise-frydman-corolle-ii-2020-ceramique

Louise Frydman
Corolle II (2020)
Sculpture murale, Céramique
L 54 x I 53 x H 12 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97. 

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

LOUISE FRYDMAN

Louise Frydman est une artiste française née en 1989 à Paris. Elle est diplômée de l’école d’art L’ESAG-Penninghen en 2012 et étudie la photographie à l’International Center of Photography de New-York.

Son atelier est installé en Bourgogne depuis 2015. Louise commence par composer des oeuvres en papier blanc légères et délicates puis se tourne vers la céramique en 2015 lorsqu’elle crée sa pièce monumentale La Fée des Pétales suspendue dans la cour de l’Hôtel de Croisilles, à Paris.

Elle concervera dans son traitement de la céramique la matité blanche du papier ainsi que la finesse de la matière. Ses sculptures, miroirs, ou installations mobiles, inspirés des formes de la nature, jouent avec la lumière et le mouvement. Sa rencontre avec le céramiste Jean-François Reboul en 2015 lui permet d’approfondir son apprentissage et de s’affirmer dans sa démarche artistique. Elle expose son travail en 2017 et 2019 à la biennale Révélations au Grand Palais, à Paris.

Louise collabore aujourd’hui avec des maisons de luxe telles que Hermès, Bonpoint ou Yiqing Yin haute couture, elle travaille avec le promoteur Vinci Immobilier et vend ses sculptures à des décorateurs tels que Minassian Chahan. En juin 2019, Louise Frydman se voit remettre le Prix « 1 immeuble, 1 oeuvre» par le Ministre de la Culture Franck Riester, pour sa collaboration avec Vinci Immobilier. Son travail a également été séléctionné au Concours International ICAA Blanc de Chine dont l’exposition a eu lieu à Beijin en août 2019.

La galerie Loo & Lou a exposé ses oeuvres au salon JustLX à Lisbonne en mai 2019 et Louise prépare sa première exposition personnelle à la galerie pour le mois de février. Ses sculptures sont en ce moment présentées au showroom du designer Philippe Hurel à Paris dans le premier arrondissement.

Louise Frydman Efflorescence II (2020)

Écrit par hautmarais le . Publié dans catalogue expo.

Louise-frydman-efflorescence-ii-2020-faience-d-60cm-scaled.

Louise-frydman-L’Envole-Les-Chemins-des-Délices-2013

Louise Frydman
Efflorescence II (2020)
Sculpture murale, Faïence émaillée
D 60 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97. 

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

LOUISE FRYDMAN

Louise Frydman est une artiste française née en 1989 à Paris. Elle est diplômée de l’école d’art L’ESAG-Penninghen en 2012 et étudie la photographie à l’International Center of Photography de New-York.

Son atelier est installé en Bourgogne depuis 2015. Louise commence par composer des oeuvres en papier blanc légères et délicates puis se tourne vers la céramique en 2015 lorsqu’elle crée sa pièce monumentale La Fée des Pétales suspendue dans la cour de l’Hôtel de Croisilles, à Paris.

Elle concervera dans son traitement de la céramique la matité blanche du papier ainsi que la finesse de la matière. Ses sculptures, miroirs, ou installations mobiles, inspirés des formes de la nature, jouent avec la lumière et le mouvement. Sa rencontre avec le céramiste Jean-François Reboul en 2015 lui permet d’approfondir son apprentissage et de s’affirmer dans sa démarche artistique. Elle expose son travail en 2017 et 2019 à la biennale Révélations au Grand Palais, à Paris.

Louise collabore aujourd’hui avec des maisons de luxe telles que Hermès, Bonpoint ou Yiqing Yin haute couture, elle travaille avec le promoteur Vinci Immobilier et vend ses sculptures à des décorateurs tels que Minassian Chahan. En juin 2019, Louise Frydman se voit remettre le Prix « 1 immeuble, 1 oeuvre» par le Ministre de la Culture Franck Riester, pour sa collaboration avec Vinci Immobilier. Son travail a également été séléctionné au Concours International ICAA Blanc de Chine dont l’exposition a eu lieu à Beijin en août 2019.

La galerie Loo & Lou a exposé ses oeuvres au salon JustLX à Lisbonne en mai 2019 et Louise prépare sa première exposition personnelle à la galerie pour le mois de février. Ses sculptures sont en ce moment présentées au showroom du designer Philippe Hurel à Paris dans le premier arrondissement.

Catherine Wilkening L’Envol (2013)

Écrit par hautmarais le . Publié dans catalogue expo.

Catherine Wilkening
L'Envol, 2013
Terre Noire Chamottée
97 x 20 x 15 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97. 

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

CATHERINE WILKENING

« Comédienne depuis l’adolescence, un jour, en 2002, la nécessité de mettre les mains dans la matière s’impose à moi, la terre me devient aussitôt vitale. Je me lance dans la sculpture avec un instinct primaire, animal, guidée par une impulsion profonde irrépréhensible. L’exploration est souterraine et organique, mon travail est physique, sensuel, jouissif. L’intellect ne rentre pas en jeu, pas de plan conceptuel, ce qui passe par la tête n’est déjà plus, juste le lâcher prise et faire corps avec la matière vivante. C’est un saut dans le vide.

Mon travail se nourrit depuis toujours de la figure féminine, avec pour thème obsessionnel : la naissance, le chaos, la mort, la renaissance – l’impermanence – ou bien encore la dévoration, le cannibalisme, sujet que j’aborde en 2019 à travers mes sculptures de porcelaine pour Art Paris au Grand Palais avec la galerie Loo & Lou. Aujourd’hui, traversant ces longues périodes de confinement, dans un climat extérieur anxiogène, j‘éprouve la nécessité de me connecter au lumineux, au spirituel, à l’élévation, au transcendantal, de travailler sur la répétition, le multiple, le fourmillement, l’infini, l’infiniment monumental dans l’infiniment minuscule, comme des mantras qui apaisent et endorment les agitations cérébrales, comme de larges respirations – de construire à partir du chaos, à partir de fragments de sculptures avortées ou à l’abandon, et leur donner un nouveau souffle de vie… De ces longs mois de gestation sont nées d’immenses madones immaculées de porcelaine, parées d’or, de verre de Murano, couronnées de roses, d’épines, de racines… »

– Catherine Wilkening

Catherine Wilkening Envole-Moi (2019)

Écrit par hautmarais le . Publié dans catalogue expo.

Catherine Wilkening
Envole-Moi, 2019
Porcelaine émaillée
130 x 90 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponible, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97. 

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

CATHERINE WILKENING

« Comédienne depuis l’adolescence, un jour, en 2002, la nécessité de mettre les mains dans la matière s’impose à moi, la terre me devient aussitôt vitale. Je me lance dans la sculpture avec un instinct primaire, animal, guidée par une impulsion profonde irrépréhensible. L’exploration est souterraine et organique, mon travail est physique, sensuel, jouissif. L’intellect ne rentre pas en jeu, pas de plan conceptuel, ce qui passe par la tête n’est déjà plus, juste le lâcher prise et faire corps avec la matière vivante. C’est un saut dans le vide.

Mon travail se nourrit depuis toujours de la figure féminine, avec pour thème obsessionnel : la naissance, le chaos, la mort, la renaissance – l’impermanence – ou bien encore la dévoration, le cannibalisme, sujet que j’aborde en 2019 à travers mes sculptures de porcelaine pour Art Paris au Grand Palais avec la galerie Loo & Lou. Aujourd’hui, traversant ces longues périodes de confinement, dans un climat extérieur anxiogène, j‘éprouve la nécessité de me connecter au lumineux, au spirituel, à l’élévation, au transcendantal, de travailler sur la répétition, le multiple, le fourmillement, l’infini, l’infiniment monumental dans l’infiniment minuscule, comme des mantras qui apaisent et endorment les agitations cérébrales, comme de larges respirations – de construire à partir du chaos, à partir de fragments de sculptures avortées ou à l’abandon, et leur donner un nouveau souffle de vie… De ces longs mois de gestation sont nées d’immenses madones immaculées de porcelaine, parées d’or, de verre de Murano, couronnées de roses, d’épines, de racines… »

– Catherine Wilkening

Catherine-Wilkening-Vertiges-2020-Les-Chemins-Des-Delices

Catherine Wilkening Vertiges (2020)

Écrit par hautmarais le . Publié dans catalogue expo.

Catherine Wilkening
Vertiges
Porcelaine, verre de Murano
98 x 55 x 52 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97. 

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

CATHERINE WILKENING

« Comédienne depuis l’adolescence, un jour, en 2002, la nécessité de mettre les mains dans la matière s’impose à moi, la terre me devient aussitôt vitale. Je me lance dans la sculpture avec un instinct primaire, animal, guidée par une impulsion profonde irrépréhensible. L’exploration est souterraine et organique, mon travail est physique, sensuel, jouissif. L’intellect ne rentre pas en jeu, pas de plan conceptuel, ce qui passe par la tête n’est déjà plus, juste le lâcher prise et faire corps avec la matière vivante. C’est un saut dans le vide.

Mon travail se nourrit depuis toujours de la figure féminine, avec pour thème obsessionnel : la naissance, le chaos, la mort, la renaissance – l’impermanence – ou bien encore la dévoration, le cannibalisme, sujet que j’aborde en 2019 à travers mes sculptures de porcelaine pour Art Paris au Grand Palais avec la galerie Loo & Lou. Aujourd’hui, traversant ces longues périodes de confinement, dans un climat extérieur anxiogène, j‘éprouve la nécessité de me connecter au lumineux, au spirituel, à l’élévation, au transcendantal, de travailler sur la répétition, le multiple, le fourmillement, l’infini, l’infiniment monumental dans l’infiniment minuscule, comme des mantras qui apaisent et endorment les agitations cérébrales, comme de larges respirations – de construire à partir du chaos, à partir de fragments de sculptures avortées ou à l’abandon, et leur donner un nouveau souffle de vie… De ces longs mois de gestation sont nées d’immenses madones immaculées de porcelaine, parées d’or, de verre de Murano, couronnées de roses, d’épines, de racines… »

– Catherine Wilkening

Catherine Wilkening La Madonna Animale (2020)

Écrit par hautmarais le . Publié dans catalogue expo.

Catherine Wilkening
La Madonna Animale
Porcelaine, feuille d’or, cuivre, plâtre
187 x 43 x 42 cm

POUR PLUS D'INFOS >

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97. 

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

CATHERINE WILKENING

« Comédienne depuis l’adolescence, un jour, en 2002, la nécessité de mettre les mains dans la matière s’impose à moi, la terre me devient aussitôt vitale. Je me lance dans la sculpture avec un instinct primaire, animal, guidée par une impulsion profonde irrépréhensible. L’exploration est souterraine et organique, mon travail est physique, sensuel, jouissif. L’intellect ne rentre pas en jeu, pas de plan conceptuel, ce qui passe par la tête n’est déjà plus, juste le lâcher prise et faire corps avec la matière vivante. C’est un saut dans le vide.

Mon travail se nourrit depuis toujours de la figure féminine, avec pour thème obsessionnel : la naissance, le chaos, la mort, la renaissance – l’impermanence – ou bien encore la dévoration, le cannibalisme, sujet que j’aborde en 2019 à travers mes sculptures de porcelaine pour Art Paris au Grand Palais avec la galerie Loo & Lou. Aujourd’hui, traversant ces longues périodes de confinement, dans un climat extérieur anxiogène, j‘éprouve la nécessité de me connecter au lumineux, au spirituel, à l’élévation, au transcendantal, de travailler sur la répétition, le multiple, le fourmillement, l’infini, l’infiniment monumental dans l’infiniment minuscule, comme des mantras qui apaisent et endorment les agitations cérébrales, comme de larges respirations – de construire à partir du chaos, à partir de fragments de sculptures avortées ou à l’abandon, et leur donner un nouveau souffle de vie… De ces longs mois de gestation sont nées d’immenses madones immaculées de porcelaine, parées d’or, de verre de Murano, couronnées de roses, d’épines, de racines… »

– Catherine Wilkening

Flo Arnold Cartographie 2 (2021)

Écrit par hautmarais le . Publié dans catalogue.

Flo Arnold
Cartographie 2 (2021)
Papier cellulosique, peinture à l'huile, encre et technique mixte
30 x 36 cm
880 euros
POUR PLUS D'INFOS >

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

FLO ARNOLD

Née en 1975 en Alsace (France), Flo Arnold grandit à Casablanca (Maroc). Diplômée de l’Académie des Arceaux (Montpellier, France), elle continue ensuite de se former aux États-Unis, où elle fait partie de The American WatercolorSociety. Actuellement, elle vit et travaille entre le Maroc et la France.

Son métissage culturel, élément constitutif de son travail, s’est forgé grâce à de nombreux voyages et séjours à l’étranger, en Afrique, Europe et aux États-Unis. Ses installations témoignent de ce nomadisme existentiel : ses gestes sont le résultat de son parcours. Ses créations sont parfois accompagnées de lumière et/ou de sons. Le matériau utilisé, le papier hydrofuge blanc, suggère l’éphémère et la fragilité, mais aussi une forme d’évanescence soulignée par leur apparente lévitation.

Les sculptures de Flo Arnold flottent ainsi dans des espaces qui ouvrent à la pensée, à la spiritualité, au voyage intérieur. Citoyenne du monde, elle nourrit de manière métaphorique ses sculptures de ses rencontres.

En avril 2018, elle réalise à l’Atelier de la Loo & Lou Gallery l’installation in- situ Vertige du monde. Cette germination de flux organiques en papier rétro éclairés, sonorisée, vient dévorer l’espace telle une végétation luxuriante. L’architecture du lieu disparaît sous une cascade immaculée. La plasticienne souligne ici que chacun d’entre nous pour oublier le vertige du monde qui nous entoure doit vivre dans une sphère sans frontière, sans limite à la recherche d’une paix intérieure. Cette proposition est complémentée et nourrie par l’exposition Territoire Unique de l’artiste Christophe Miralles, présentée parallèlement dans l’espace expositif de la Loo & Lou Gallery Haut Marais.

Son parcours a donné lieu à des expositions individuelles et collectives en France et à l’étranger. Florence Arnold a également exposé son travail dans de nombreuses foires d’art. Elle a participé en 2014 et en 2016 à la Biennale de Marrakech, durant laquelle elle a exposé au Musée de la Palmeraie, pour la première fois, ses installations en papier hydrofuge sur laiton gainé. Suite à sa participation à la foire d’art JustMad (Madrid, Espagne) en 2019, elle a reçu le premier prix de la Room Mate Collection. Elle a aussi participé à Art Paris en 2019 avec la Loo & Lou Gallery et en 2020 avec la galerie Bogéna (Saint-Paul-de-Vence, France).

Son œuvre est présente dans plusieurs collections privées et publiques au niveau international, dont la Fondation Mamda, à Rabat, les fonds du Palace Saadi, à Marrakech, le BMCE Bank au Maroc, le San Francisco Food Bank, le Palais Royal de Maroc et le Musée de la Palmeraie à Marrakech

Tana Borissova Ronce 04 (2018)

Écrit par hautmarais le . Publié dans catalogue.

Tana Borissova
Ronce 4 (2018)
Encre
21 x 29,5 cm
900 euros
POUR PLUS D'INFOS >

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

TANA BORISSOVA

Tana Borissova est née en 1978 à Sofia. Depuis 1997 elle vit et travaille à Paris. Son premier saisissement artistique se produit dans l’enfance en regardant des livres d’art. Durant ses études au lycée d’Arts appliqués de Sofia, le contact avec la matière – la peinture à l’huile, l’aquarelle et le dessin – fait basculer sa fascination vers le désir de peindre.

À l’âge de 19 ans, elle arrive à Paris et passe le concours de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts dont elle obtient le diplôme en 2003. Elle y a été élève de Vladimir Velickovic, puis de Dominique Gauthier. Suit une période de latence et de recherches au cours de laquelle la peinture à nouveau prend le dessus.

Le corps, ses espaces du dedans, ses interactions avec l’extérieur, avec la nature, avec l’autre, ses métamorphoses, ses mouvements, ses élans et ses contradictions cherchent l’expression dans sa peinture, au-delà de tout signe représentatif d’une époque.

En janvier 2014, Tana Borissova présente sa première exposition personnelle, Corps, à la galerie Myriam Bouagal à Paris. Se tiendra ensuite sa deuxième exposition personnelle, Ma place mon corps, de peintures et d’encres chromes, dans cette même galerie en juin 2015. En septembre 2017, elle expose à la Galerie L’Arrivage, à Troyes. À cette occasion, elle publie Corps Trait, un recueil de textes accompagnés d’encres. En mai 2019 Loo & Lou Gallery présente une sélection de ses encres et de ses peintures à la Foire internationale Just LX au Museu da Carris de Lisbonne. Sa nouvelle exposition, Éclats de nuit, en février 2020, montre ses œuvres récentes à l’Atelier de la galerie Loo & Lou.

winter-xylography-60x45cm-2020

Hélène Damville L’hiver (2020)

Écrit par hautmarais le . Publié dans catalogue.

Hélène-Damville-L’hiver-xylographie-60x45cm-2020

Hélène-Damville-L’hiver-xylographie-60x45cm-2020

Hélène Damville
L'hiver (2020)
Xylographie
60 x 45 cm / Edition limitée
750 euros
POUR PLUS D'INFOS >


Née dans une famille d’artistes en Normandie, Hélène Damville a toujours pratiqué le dessin d’après nature. Cette passion pour l’observation du vivant (animal et végétal) l’a conduite à fréquenter le Muséum d’Histoire de Paris où elle découvre Buffon et les naturalistes. Elle copie à l’envi les planches de ses maîtres, se familiarisant ainsi avec la complexité d’un squelette et de ses articulations ou bien des réseaux et ramifications du monde végétal, tous ces éléments secs qui sont à la fois l’architecture de la vie et la trace du vivant quand la vie est passée. Parallèlement à ses fréquentations assidues des salles du muséum, elle complète sa formation en suivant des cours d’anatomie artistiques et passe un Master de philosophie orientale à la Sorbonne.

C’est dans cet environnement d’analyses scientifiques, philosophiques et artistiques qu’elle bâtit son corpus gravé.

Le désir d’être au plus près de la matière vivante l’amène à choisir la gravure comme médium principal de ses recherches. La gravure mais plus précisément la taille directe sur métal et sur bois. C’est en effet par la ligne et un trait vigoureux qu’Hélène réussit à traduire l’essence de la vie dans ses œuvres. Elle se forme au burin sur cuivre auprès d’André Bongibault, à l’atelier L’estampe de Chaville puis se perfectionne en gravure ornementale sur métal à l’école Boulle. André Bongibault décelant ses qualités lui propose une résidence en Chine où elle découvre la gravure sur bois en taille d’épargne. Cette technique lui permet d’appréhender les grands formats et de laisser libre cours à la virtuosité de son tracé dans une relation intime et directe avec le bois. Elle incise au burin et à la gouge l’épiderme de la matrice avec une précision chirurgicale, qu’elle anime d’un trait libre et vigoureux, d’où émane l’énergie du vivant. Ce travail à la jonction de la gravure et de la sculpture correspond parfaitement à l’artiste qui s’absorbe corps et âme, dans ce long processus de transformation de la matière organique. Hélène Damville inverse la hiérarchie entre matrice et estampe. Ici, l’estampe est le témoin de la matrice, non plus sa finalité. D’ailleurs l’artiste confie ne plus être dans la notion de multiple et tend plutôt à faire des tirages uniques, voire des séries de deux ou trois exemplaires. En revanche, à côté de ses estampes, elle propose à notre regard ses magnifiques bois gravés rejoignant ainsi les artistes de la préhistoire dont la finalité de l’œuvre était l’objet gravé.

L’humain est rarement directement représenté. Néanmoins l’artiste nous suggère sa présence par des jeux de juxtaposition de matrices, rappelant les expériences de Rodin qui aimait superposer ses sculptures dans des dispositifs ludiques et surréalistes avant la lettre. Ainsi de deux têtes de lamantins inversées, naît une troublante évocation de vanité, qui nous interroge à la fois sur note finalité, mais également sur nos origines.

De la gravure au tatouage

Ce travail du trait dans l’épiderme du bois trouve naturellement chez Hélène Damville son prolongement dans l’art ancien du tatouage. Depuis quelques mois elle est donc entrée en apprentissage dans le salon parisien du tatoueur Alession Pariggiano. Elle qui aime travailler la matière organique a trouvé la niche artistique qu’elle cherche depuis des années : « la peau est un magnifique support dont le volume permet au dessin de devenir sculpture vivante »

 

Pascal Hemery

Hélène Damville Lierre (2016)

Écrit par hautmarais le . Publié dans catalogue.

Hélène-Damville-Lierre-xylographie-45x60cm-2013

Hélène-Damville-Lierre-xylographie-45x60cm-2013-

Hélène Damville
Lierre (2016)
Xylographie
45 x 60 cm / Edition limitée
750 euros
POUR PLUS D'INFOS >


Née dans une famille d’artistes en Normandie, Hélène Damville a toujours pratiqué le dessin d’après nature. Cette passion pour l’observation du vivant (animal et végétal) l’a conduite à fréquenter le Muséum d’Histoire de Paris où elle découvre Buffon et les naturalistes. Elle copie à l’envi les planches de ses maîtres, se familiarisant ainsi avec la complexité d’un squelette et de ses articulations ou bien des réseaux et ramifications du monde végétal, tous ces éléments secs qui sont à la fois l’architecture de la vie et la trace du vivant quand la vie est passée. Parallèlement à ses fréquentations assidues des salles du muséum, elle complète sa formation en suivant des cours d’anatomie artistiques et passe un Master de philosophie orientale à la Sorbonne.

C’est dans cet environnement d’analyses scientifiques, philosophiques et artistiques qu’elle bâtit son corpus gravé.

Le désir d’être au plus près de la matière vivante l’amène à choisir la gravure comme médium principal de ses recherches. La gravure mais plus précisément la taille directe sur métal et sur bois. C’est en effet par la ligne et un trait vigoureux qu’Hélène réussit à traduire l’essence de la vie dans ses œuvres. Elle se forme au burin sur cuivre auprès d’André Bongibault, à l’atelier L’estampe de Chaville puis se perfectionne en gravure ornementale sur métal à l’école Boulle. André Bongibault décelant ses qualités lui propose une résidence en Chine où elle découvre la gravure sur bois en taille d’épargne. Cette technique lui permet d’appréhender les grands formats et de laisser libre cours à la virtuosité de son tracé dans une relation intime et directe avec le bois. Elle incise au burin et à la gouge l’épiderme de la matrice avec une précision chirurgicale, qu’elle anime d’un trait libre et vigoureux, d’où émane l’énergie du vivant. Ce travail à la jonction de la gravure et de la sculpture correspond parfaitement à l’artiste qui s’absorbe corps et âme, dans ce long processus de transformation de la matière organique. Hélène Damville inverse la hiérarchie entre matrice et estampe. Ici, l’estampe est le témoin de la matrice, non plus sa finalité. D’ailleurs l’artiste confie ne plus être dans la notion de multiple et tend plutôt à faire des tirages uniques, voire des séries de deux ou trois exemplaires. En revanche, à côté de ses estampes, elle propose à notre regard ses magnifiques bois gravés rejoignant ainsi les artistes de la préhistoire dont la finalité de l’œuvre était l’objet gravé.

L’humain est rarement directement représenté. Néanmoins l’artiste nous suggère sa présence par des jeux de juxtaposition de matrices, rappelant les expériences de Rodin qui aimait superposer ses sculptures dans des dispositifs ludiques et surréalistes avant la lettre. Ainsi de deux têtes de lamantins inversées, naît une troublante évocation de vanité, qui nous interroge à la fois sur note finalité, mais également sur nos origines.

De la gravure au tatouage

Ce travail du trait dans l’épiderme du bois trouve naturellement chez Hélène Damville son prolongement dans l’art ancien du tatouage. Depuis quelques mois elle est donc entrée en apprentissage dans le salon parisien du tatoueur Alession Pariggiano. Elle qui aime travailler la matière organique a trouvé la niche artistique qu’elle cherche depuis des années : « la peau est un magnifique support dont le volume permet au dessin de devenir sculpture vivante »

 

Pascal Hemery

Hélène Damville Souche (2013)

Écrit par hautmarais le . Publié dans catalogue.

Hélène-Damville-Souche-2013-xylographie-45x60cm

Hélène-Damville-Souche-2013-xylographie-45x60cm

Hélène Damville
Souche (2013)
Xylographie
45 x 60 cm / Edition limitée
750 euros
POUR PLUS D'INFOS >


Née dans une famille d’artistes en Normandie, Hélène Damville a toujours pratiqué le dessin d’après nature. Cette passion pour l’observation du vivant (animal et végétal) l’a conduite à fréquenter le Muséum d’Histoire de Paris où elle découvre Buffon et les naturalistes. Elle copie à l’envi les planches de ses maîtres, se familiarisant ainsi avec la complexité d’un squelette et de ses articulations ou bien des réseaux et ramifications du monde végétal, tous ces éléments secs qui sont à la fois l’architecture de la vie et la trace du vivant quand la vie est passée. Parallèlement à ses fréquentations assidues des salles du muséum, elle complète sa formation en suivant des cours d’anatomie artistiques et passe un Master de philosophie orientale à la Sorbonne.

C’est dans cet environnement d’analyses scientifiques, philosophiques et artistiques qu’elle bâtit son corpus gravé.

Le désir d’être au plus près de la matière vivante l’amène à choisir la gravure comme médium principal de ses recherches. La gravure mais plus précisément la taille directe sur métal et sur bois. C’est en effet par la ligne et un trait vigoureux qu’Hélène réussit à traduire l’essence de la vie dans ses œuvres. Elle se forme au burin sur cuivre auprès d’André Bongibault, à l’atelier L’estampe de Chaville puis se perfectionne en gravure ornementale sur métal à l’école Boulle. André Bongibault décelant ses qualités lui propose une résidence en Chine où elle découvre la gravure sur bois en taille d’épargne. Cette technique lui permet d’appréhender les grands formats et de laisser libre cours à la virtuosité de son tracé dans une relation intime et directe avec le bois. Elle incise au burin et à la gouge l’épiderme de la matrice avec une précision chirurgicale, qu’elle anime d’un trait libre et vigoureux, d’où émane l’énergie du vivant. Ce travail à la jonction de la gravure et de la sculpture correspond parfaitement à l’artiste qui s’absorbe corps et âme, dans ce long processus de transformation de la matière organique. Hélène Damville inverse la hiérarchie entre matrice et estampe. Ici, l’estampe est le témoin de la matrice, non plus sa finalité. D’ailleurs l’artiste confie ne plus être dans la notion de multiple et tend plutôt à faire des tirages uniques, voire des séries de deux ou trois exemplaires. En revanche, à côté de ses estampes, elle propose à notre regard ses magnifiques bois gravés rejoignant ainsi les artistes de la préhistoire dont la finalité de l’œuvre était l’objet gravé.

L’humain est rarement directement représenté. Néanmoins l’artiste nous suggère sa présence par des jeux de juxtaposition de matrices, rappelant les expériences de Rodin qui aimait superposer ses sculptures dans des dispositifs ludiques et surréalistes avant la lettre. Ainsi de deux têtes de lamantins inversées, naît une troublante évocation de vanité, qui nous interroge à la fois sur note finalité, mais également sur nos origines.

De la gravure au tatouage

Ce travail du trait dans l’épiderme du bois trouve naturellement chez Hélène Damville son prolongement dans l’art ancien du tatouage. Depuis quelques mois elle est donc entrée en apprentissage dans le salon parisien du tatoueur Alession Pariggiano. Elle qui aime travailler la matière organique a trouvé la niche artistique qu’elle cherche depuis des années : « la peau est un magnifique support dont le volume permet au dessin de devenir sculpture vivante »

 

Pascal Hemery

Joël Person No2, Série Bruits Du Monde (2017)

Écrit par hautmarais le . Publié dans catalogue.

Joël-Person-No2-Bruits-Du-Monde-Pierre-Noire-Sur-Papier-29,5×29,5cm-2017

Joël-Person-No2-Bruits-Du-Monde-Pierre-Noire-Sur-Papier-29,5×29,5cm-2017

Joël Person
No. 2, Série "Bruits du Monde" (2017)
Pierre noire sur papier
29,5 x 29,5 cm
750 euros
POUR PLUS D'INFOS >

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

Axelle Viannay

JOËL PERSON

« Joël Person est né en 1962 à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Peintre et dessinateur, il allie dans ses compositions la pureté quasi classique du trait et une intensité rare de l’expression. Il compte de nombreuses expositions personnelles et collectives en France et en Chine. Il vit à Paris. Diplomé des Beaux-Arts de Paris. Il se consacre d’abord au portrait avant de privilégier les thèmes du cheval et les poses érotiques. Joël Person connaît les pièges de la virtuosité. Il cherche l’instant où l’influx nerveux, le jaillissement du vivant vont subvertir le cadre soigné de la figuration. Saturé d’énergie, le corps du cheval lui donne, depuis vingt ans, cette expérience du débordement et de la submersion. Mais Person est aussi un dessinateur de la figure humaine. Pour déjouer sa propre technique figurative, il guette le point de rupture dans le rituel statique de la pose. Cet instant où le modèle se cabre et fuit dans un ailleurs, il le capte partout et nulle part : une contraction du front, une torsion de l’épaule, une inclinaison du visage. Person maintient l’illusion réaliste de la peinture. La vie intense de ses portraits ne naît pas d’un style expressionniste, mais, dans une tension anxieuse, elle surgit de la confrontation de l’artiste à ce « soi » de l’autre, cette soudaine prise de liberté, cette solitude a l’état brut, qui tout à coup, très brièvement, surgit entre la surface du corps et la tension du système nerveux. »

— Philippe Garnier, Les Cahiers Dessinés #9

Joël Person No. 4, Série Bruits du monde (2017)

Écrit par hautmarais le . Publié dans catalogue.

Joël-Person-Mme-Recamier-Pierre-Noire-Sur-Papier-60x31cm-2020

Joël-Person-Mme-Recamier-Pierre-Noire-Sur-Papier-60x31cm-2020

Joël Person
No. 4, Série "Bruits du Monde" (2017)
Pierre noire sur papier
29,5 x 29,5 cm
750 euros
POUR PLUS D'INFOS >

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

Axelle Viannay

JOËL PERSON

« Joël Person est né en 1962 à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Peintre et dessinateur, il allie dans ses compositions la pureté quasi classique du trait et une intensité rare de l’expression. Il compte de nombreuses expositions personnelles et collectives en France et en Chine. Il vit à Paris. Diplomé des Beaux-Arts de Paris. Il se consacre d’abord au portrait avant de privilégier les thèmes du cheval et les poses érotiques. Joël Person connaît les pièges de la virtuosité. Il cherche l’instant où l’influx nerveux, le jaillissement du vivant vont subvertir le cadre soigné de la figuration. Saturé d’énergie, le corps du cheval lui donne, depuis vingt ans, cette expérience du débordement et de la submersion. Mais Person est aussi un dessinateur de la figure humaine. Pour déjouer sa propre technique figurative, il guette le point de rupture dans le rituel statique de la pose. Cet instant où le modèle se cabre et fuit dans un ailleurs, il le capte partout et nulle part : une contraction du front, une torsion de l’épaule, une inclinaison du visage. Person maintient l’illusion réaliste de la peinture. La vie intense de ses portraits ne naît pas d’un style expressionniste, mais, dans une tension anxieuse, elle surgit de la confrontation de l’artiste à ce « soi » de l’autre, cette soudaine prise de liberté, cette solitude a l’état brut, qui tout à coup, très brièvement, surgit entre la surface du corps et la tension du système nerveux. »

— Philippe Garnier, Les Cahiers Dessinés #9

Joël Person No. 12, Série Bruits Du Monde (2017)

Écrit par hautmarais le . Publié dans catalogue.

Joël Person
No. 12, Série "Bruits du Monde" (2017)
Pierre noire sur papier
29,5 x 29,5 cm
750 euros
POUR PLUS D'INFOS >

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

Axelle Viannay

JOËL PERSON

« Joël Person est né en 1962 à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Peintre et dessinateur, il allie dans ses compositions la pureté quasi classique du trait et une intensité rare de l’expression. Il compte de nombreuses expositions personnelles et collectives en France et en Chine. Il vit à Paris. Diplomé des Beaux-Arts de Paris. Il se consacre d’abord au portrait avant de privilégier les thèmes du cheval et les poses érotiques. Joël Person connaît les pièges de la virtuosité. Il cherche l’instant où l’influx nerveux, le jaillissement du vivant vont subvertir le cadre soigné de la figuration. Saturé d’énergie, le corps du cheval lui donne, depuis vingt ans, cette expérience du débordement et de la submersion. Mais Person est aussi un dessinateur de la figure humaine. Pour déjouer sa propre technique figurative, il guette le point de rupture dans le rituel statique de la pose. Cet instant où le modèle se cabre et fuit dans un ailleurs, il le capte partout et nulle part : une contraction du front, une torsion de l’épaule, une inclinaison du visage. Person maintient l’illusion réaliste de la peinture. La vie intense de ses portraits ne naît pas d’un style expressionniste, mais, dans une tension anxieuse, elle surgit de la confrontation de l’artiste à ce « soi » de l’autre, cette soudaine prise de liberté, cette solitude a l’état brut, qui tout à coup, très brièvement, surgit entre la surface du corps et la tension du système nerveux. »

— Philippe Garnier, Les Cahiers Dessinés #9

Joël Person No16, Série Bruits Du Monde (2021)

Écrit par hautmarais le . Publié dans catalogue.

Joël Person
No. 16, Série "Bruits du Monde" (2021)
Pierre noire sur papier
29,5 x 29,5 cm
750 euros
POUR PLUS D'INFOS >

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

Axelle Viannay

JOËL PERSON

« Joël Person est né en 1962 à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Peintre et dessinateur, il allie dans ses compositions la pureté quasi classique du trait et une intensité rare de l’expression. Il compte de nombreuses expositions personnelles et collectives en France et en Chine. Il vit à Paris. Diplomé des Beaux-Arts de Paris. Il se consacre d’abord au portrait avant de privilégier les thèmes du cheval et les poses érotiques. Joël Person connaît les pièges de la virtuosité. Il cherche l’instant où l’influx nerveux, le jaillissement du vivant vont subvertir le cadre soigné de la figuration. Saturé d’énergie, le corps du cheval lui donne, depuis vingt ans, cette expérience du débordement et de la submersion. Mais Person est aussi un dessinateur de la figure humaine. Pour déjouer sa propre technique figurative, il guette le point de rupture dans le rituel statique de la pose. Cet instant où le modèle se cabre et fuit dans un ailleurs, il le capte partout et nulle part : une contraction du front, une torsion de l’épaule, une inclinaison du visage. Person maintient l’illusion réaliste de la peinture. La vie intense de ses portraits ne naît pas d’un style expressionniste, mais, dans une tension anxieuse, elle surgit de la confrontation de l’artiste à ce « soi » de l’autre, cette soudaine prise de liberté, cette solitude a l’état brut, qui tout à coup, très brièvement, surgit entre la surface du corps et la tension du système nerveux. »

— Philippe Garnier, Les Cahiers Dessinés #9

Joël Person No3, Série Ligne De Vie (1982)

Écrit par hautmarais le . Publié dans catalogue.

Joël-Person-No3-Ligne-De-Vie-Crayon-Sur-Papier-31,5×25,5cm-1982

Joël-Person-No3-Ligne-De-Vie-Crayon-Sur-Papier-31,5×25,5cm-1982

Joël Person
No3, Série Ligne de Vie (1982)
Crayon sur papier
31,5 x 25,5 cm
650 euros
POUR PLUS D'INFOS >

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

Axelle Viannay

JOËL PERSON

« Joël Person est né en 1962 à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Peintre et dessinateur, il allie dans ses compositions la pureté quasi classique du trait et une intensité rare de l’expression. Il compte de nombreuses expositions personnelles et collectives en France et en Chine. Il vit à Paris. Diplomé des Beaux-Arts de Paris. Il se consacre d’abord au portrait avant de privilégier les thèmes du cheval et les poses érotiques. Joël Person connaît les pièges de la virtuosité. Il cherche l’instant où l’influx nerveux, le jaillissement du vivant vont subvertir le cadre soigné de la figuration. Saturé d’énergie, le corps du cheval lui donne, depuis vingt ans, cette expérience du débordement et de la submersion. Mais Person est aussi un dessinateur de la figure humaine. Pour déjouer sa propre technique figurative, il guette le point de rupture dans le rituel statique de la pose. Cet instant où le modèle se cabre et fuit dans un ailleurs, il le capte partout et nulle part : une contraction du front, une torsion de l’épaule, une inclinaison du visage. Person maintient l’illusion réaliste de la peinture. La vie intense de ses portraits ne naît pas d’un style expressionniste, mais, dans une tension anxieuse, elle surgit de la confrontation de l’artiste à ce « soi » de l’autre, cette soudaine prise de liberté, cette solitude a l’état brut, qui tout à coup, très brièvement, surgit entre la surface du corps et la tension du système nerveux. »

— Philippe Garnier, Les Cahiers Dessinés #9

Joël Person No2, Série Ligne De Vie (1982)

Écrit par hautmarais le . Publié dans catalogue.

Joël-Person-No2-Ligne-De-Vie-Crayon-Sur-Papier-31,5×25,5cm-1982

Joël-Person-No2-Ligne-De-Vie-Crayon-Sur-Papier-31,5×25,5cm-1982

Joël Person
No2, Série Ligne de Vie (1982)
Crayon sur papier
31,5 x 25,5 cm
650 euros
POUR PLUS D'INFOS >

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

Axelle Viannay

JOËL PERSON

« Joël Person est né en 1962 à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Peintre et dessinateur, il allie dans ses compositions la pureté quasi classique du trait et une intensité rare de l’expression. Il compte de nombreuses expositions personnelles et collectives en France et en Chine. Il vit à Paris. Diplomé des Beaux-Arts de Paris. Il se consacre d’abord au portrait avant de privilégier les thèmes du cheval et les poses érotiques. Joël Person connaît les pièges de la virtuosité. Il cherche l’instant où l’influx nerveux, le jaillissement du vivant vont subvertir le cadre soigné de la figuration. Saturé d’énergie, le corps du cheval lui donne, depuis vingt ans, cette expérience du débordement et de la submersion. Mais Person est aussi un dessinateur de la figure humaine. Pour déjouer sa propre technique figurative, il guette le point de rupture dans le rituel statique de la pose. Cet instant où le modèle se cabre et fuit dans un ailleurs, il le capte partout et nulle part : une contraction du front, une torsion de l’épaule, une inclinaison du visage. Person maintient l’illusion réaliste de la peinture. La vie intense de ses portraits ne naît pas d’un style expressionniste, mais, dans une tension anxieuse, elle surgit de la confrontation de l’artiste à ce « soi » de l’autre, cette soudaine prise de liberté, cette solitude a l’état brut, qui tout à coup, très brièvement, surgit entre la surface du corps et la tension du système nerveux. »

— Philippe Garnier, Les Cahiers Dessinés #9

Joël Person No1, Série Ligne De Vie (1982)

Écrit par hautmarais le . Publié dans catalogue.

Joël-Person-No1-Ligne-De-Vie-Crayon-Sur-Papier-31,5×25,5cm-1982

Joël-Person-No1-Ligne-De-Vie-Crayon-Sur-Papier-31,5×25,5cm-1982

Joël Person
No1, Série Ligne de Vie (1982)
Crayon sur papier
31,5 x 25,5 cm
650 euros
POUR PLUS D'INFOS >

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

Axelle Viannay

JOËL PERSON

« Joël Person est né en 1962 à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Peintre et dessinateur, il allie dans ses compositions la pureté quasi classique du trait et une intensité rare de l’expression. Il compte de nombreuses expositions personnelles et collectives en France et en Chine. Il vit à Paris. Diplomé des Beaux-Arts de Paris. Il se consacre d’abord au portrait avant de privilégier les thèmes du cheval et les poses érotiques. Joël Person connaît les pièges de la virtuosité. Il cherche l’instant où l’influx nerveux, le jaillissement du vivant vont subvertir le cadre soigné de la figuration. Saturé d’énergie, le corps du cheval lui donne, depuis vingt ans, cette expérience du débordement et de la submersion. Mais Person est aussi un dessinateur de la figure humaine. Pour déjouer sa propre technique figurative, il guette le point de rupture dans le rituel statique de la pose. Cet instant où le modèle se cabre et fuit dans un ailleurs, il le capte partout et nulle part : une contraction du front, une torsion de l’épaule, une inclinaison du visage. Person maintient l’illusion réaliste de la peinture. La vie intense de ses portraits ne naît pas d’un style expressionniste, mais, dans une tension anxieuse, elle surgit de la confrontation de l’artiste à ce « soi » de l’autre, cette soudaine prise de liberté, cette solitude a l’état brut, qui tout à coup, très brièvement, surgit entre la surface du corps et la tension du système nerveux. »

— Philippe Garnier, Les Cahiers Dessinés #9

Joël Person Quatuor Mona, Série Carnets de notes (2020)

Écrit par hautmarais le . Publié dans catalogue.

Quator Mona, Série Carnets de notes, 2020, Pierre noire sur papier, 60 x 22 cm

Quator Mona, Série Carnets de notes, 2020, Pierre noire sur papier, 60 x 22 cm

Joël Person
Quator Mona, Série Carnets de notes (2020)
Pierre noire sur papier
60 x 22 cm
600 euros
POUR PLUS D'INFOS >

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

Axelle Viannay

JOËL PERSON

« Joël Person est né en 1962 à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Peintre et dessinateur, il allie dans ses compositions la pureté quasi classique du trait et une intensité rare de l’expression. Il compte de nombreuses expositions personnelles et collectives en France et en Chine. Il vit à Paris. Diplomé des Beaux-Arts de Paris. Il se consacre d’abord au portrait avant de privilégier les thèmes du cheval et les poses érotiques. Joël Person connaît les pièges de la virtuosité. Il cherche l’instant où l’influx nerveux, le jaillissement du vivant vont subvertir le cadre soigné de la figuration. Saturé d’énergie, le corps du cheval lui donne, depuis vingt ans, cette expérience du débordement et de la submersion. Mais Person est aussi un dessinateur de la figure humaine. Pour déjouer sa propre technique figurative, il guette le point de rupture dans le rituel statique de la pose. Cet instant où le modèle se cabre et fuit dans un ailleurs, il le capte partout et nulle part : une contraction du front, une torsion de l’épaule, une inclinaison du visage. Person maintient l’illusion réaliste de la peinture. La vie intense de ses portraits ne naît pas d’un style expressionniste, mais, dans une tension anxieuse, elle surgit de la confrontation de l’artiste à ce « soi » de l’autre, cette soudaine prise de liberté, cette solitude a l’état brut, qui tout à coup, très brièvement, surgit entre la surface du corps et la tension du système nerveux. »

— Philippe Garnier, Les Cahiers Dessinés #9

Joël Person Coastline (2012)

Écrit par hautmarais le . Publié dans catalogue.

Joël-Person-Coastline-Pierre-Noire-Sur-Papier-69x41cm-2012

Joël-Person-Coastline-Pierre-Noire-Sur-Papier-69x41cm-2012

Joël Person
Coastline (2012)
Pierre noire sur papier
69 x 41 cm
800 euros
POUR PLUS D'INFOS >

LES OEUVRES LIÉES
A PROPOS DE L'ARTISTE

Axelle Viannay

JOËL PERSON

« Joël Person est né en 1962 à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Peintre et dessinateur, il allie dans ses compositions la pureté quasi classique du trait et une intensité rare de l’expression. Il compte de nombreuses expositions personnelles et collectives en France et en Chine. Il vit à Paris. Diplomé des Beaux-Arts de Paris. Il se consacre d’abord au portrait avant de privilégier les thèmes du cheval et les poses érotiques. Joël Person connaît les pièges de la virtuosité. Il cherche l’instant où l’influx nerveux, le jaillissement du vivant vont subvertir le cadre soigné de la figuration. Saturé d’énergie, le corps du cheval lui donne, depuis vingt ans, cette expérience du débordement et de la submersion. Mais Person est aussi un dessinateur de la figure humaine. Pour déjouer sa propre technique figurative, il guette le point de rupture dans le rituel statique de la pose. Cet instant où le modèle se cabre et fuit dans un ailleurs, il le capte partout et nulle part : une contraction du front, une torsion de l’épaule, une inclinaison du visage. Person maintient l’illusion réaliste de la peinture. La vie intense de ses portraits ne naît pas d’un style expressionniste, mais, dans une tension anxieuse, elle surgit de la confrontation de l’artiste à ce « soi » de l’autre, cette soudaine prise de liberté, cette solitude a l’état brut, qui tout à coup, très brièvement, surgit entre la surface du corps et la tension du système nerveux. »

— Philippe Garnier, Les Cahiers Dessinés #9

TANA BORISSOVA

Écrit par hautmarais le . Publié dans artistes.

TANA BORISSOVA

Tana Borissova est née en 1978 à Sofia. Depuis 1997 elle vit et travaille à Paris.

Son premier saisissement artistique se produit dans l’enfance en regardant des livres d’art. Durant ses études au lycée d’Arts appliqués de Sofia, le contact avec la matière – la peinture à l’huile, l’aquarelle et le dessin – fait basculer sa fascination vers le désir de peindre. À l’âge de 19 ans, elle arrive à Paris et passe le concours de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts dont elle obtient le diplôme en 2003. Elle y a été élève de Vladimir Velickovic, puis de Dominique Gauthier.

Suit une période de latence et de recherches au cours de laquelle la peinture à nouveau prend le dessus. Le corps, ses espaces du dedans, ses interactions avec l’extérieur, avec la nature, avec l’autre, ses métamorphoses, ses mouvements, ses élans et ses contradictions cherchent l’expression dans sa peinture, au-delà de tout signe représentatif d’une époque.

En janvier 2014, Tana Borissova présente sa première exposition personnelle, Corps, à la galerie Myriam Bouagal à Paris. Se tiendra ensuite sa deuxième exposition personnelle, Ma place mon corps, de peintures et d’encres chromes, dans cette même galerie en juin 2015. En septembre 2017, elle expose à la Galerie L’Arrivage, à Troyes. À cette occasion, elle publie Corps Trait, un recueil de textes accompagnés d’encres. En mai 2019 Loo & Lou Gallery présente une sélection de ses encres et de ses peintures à la Foire internationale Just LX au Museu da Carris de Lisbonne. En février 2020, son exposition Éclats de nuit a montré ses œuvres récentes à l’Atelier de la galerie Loo & Lou.

ANDREW NTSHABELE

Écrit par hautmarais le . Publié dans artistes.

ANDREW NTSHABELE

Andrew Ntshabele élabore rapidement une technique très personnelle, mêlant collage et acrylique sur des grands formats. Sur ses fonds couverts de journaux, des figures monumentales se déploient.

Andrew Ntshabele peint avant tout ce qu’il observe. Ses personnages sont comme cueillis directement dans les rues, pour être déposés sur sa toile. Son travail s’inscrit dans une large réflexion sur les changements physiques, socio- économiques et politiques négatifs de la ville postapartheid de Johannesburg, résultats de son urbanisation rapide. Par ses fonds de journaux, il dépeint la pression et les contraintes qui en résultent pour les citoyens qui vivent et travaillent dans la ville quotidiennement, entourés de pollution et d’ordures. Les rencontres avec ces personnalités l’incitent à enquêter sur ces difficultés sociales et à chercher à comprendre les causes profondes de la dégradation actuelle des centres-villes.

Après la pandémie de Covid-19, il a eu le sentiment que les gens ressentaient le besoin de se (re)confrontrer à l’art et de (re)trouver la joie en ces temps difficiles. De ses nouvelles productions artistiques, ressortent un sentiment plus joyeux. Pour cette nouvelle série, il a exploré le travail à grande et moyenne échelle, en reprennant comme matériel des journaux contemporains liés à des articles sur le Covid-19.

Né en 1986 dans une petite ville d’Afrique du Sud, il étudie à l’Université d’Art de Johannesburg et obtient en 2013 son diplôme avec une spécialisation en peinture. Depuis, il vit et travaille à Johannesburg.

 

« Je crois et je sais que l’ancien monde tel que nous le connaissons appartient au passé… nous entrons dans une ère numérique et maintenant plus que jamais, il est important de préserver l’histoire et de la documenter. Je suis fasciné et excité de le faire par le biais de mon art. »

– Andrew Ntshabele

EMBRASURE
Tana Borissova
08.04.2022 – 21.05.2022

Écrit par hautmarais le . Publié dans expositions.

EMBRASURE

Tana Borissova

Loo & Lou Gallery Haut Marais
08.04 – 21.05.2022

« En abordant les oeuvres de Tana Borissova nous sommes confrontés à une véritable épiphanie de la peinture, tant les tableaux proposés à notre regard échappent aux classifications immédiates par lesquelles nous appréhendons habituellement cet art. Le spectateur n’a aucune prise pour saisir ce qu’il voit. Nul signe évident n’émerge de ces toiles qui puisse satisfaire les interprétations et les identifications rassurantes. Sans doute l’absence de toute iconographie, et la spontanéité des formes organiques témoignent d’une proximité manifeste avec l’abstraction lyrique. Ne faut-il pas voir dans cette peinture, précisément l’effort pour résister aux différents types d’assignations visuelles et conceptuelles qui ont dominé son histoire ? 

Tana Borissova partage d’ailleurs la position « indécise » de Nicolas de Staël refusant de choisir entre l’abstraction et la figuration. De fait, si des tableaux aux nuances de bleu peuvent évoquer des chutes d’eau, la peintre refuse toute référence à l’idée même d’un paysage. La nature qui se donne à voir ici n’a rien de l’impression fugitive d’une scène champêtre ou pastorale. Elle renvoie bien plus à une conception antique de la phusis désignant le surgissement incessant de formes naissantes, dont l’artiste saisit miraculeusement l’élan dans l’épaisseur de sa peinture. 

Pour donner une consistance plastique à sa recherche, Tana Borissova se joue savamment des jeux de contrastes entre l’intensité des fonds noirs et l’efflorescence chromatique envahissant la toile. Elle recourt également à la dualité des effets de transparence et d’opacité, tempérant l’impact de ses empâtements rugueux par la liquidité de l’acrylique peinte à même le sol. En conférant ainsi aux motifs naissants l’apparence de matières crépitantes, l’artiste ouvre sa peinture aux éléments d’une poétique du feu et de l’imaginaire de l’eau. 

Chaque tableau ne témoigne-t-il pas de la même énergie vibrante du geste de l’artiste ? Les figures sont toujours en suspens, prises dans l’entre-deux de leurs présences nues et la pesanteur d’une absence, comme autant de passages, d’émergences, de brisements et d’éclats. La toile devient le lieu d’une véritable concaténation de formes torsadées, fragmentées et ondoyantes, emportant ses motifs tout autant dans des devenirs aquatiques et charnels, que dans les embrasements aériens et lyriques de la série Embrasure. 

En surgissant du fond obscur de la mémoire, la peinture de Tana Borissova offre une expérience de l’instant, arrachée à l’oubli et à l’aliénation du monde. »

 Philippe Godin, Critique d’art 

LES OEUVRES DISPONIBLES

Pour demander la liste complète des œuvres disponibles, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone (+33) 01 42 74 03 97.  

Andrew Ntshabele
08.04.2022 – 21.05.2022

Écrit par hautmarais le . Publié dans expositions.

ANDREW NTSHABELE

L’Atelier
08.04 – 21.05.2022

La Lou & Loo Gallery accueille l’artiste plasticien sud-africain Andrew Ntshabele pour sa première exposition en France, du 8 avril au 21 mai 2022.

Andrew Ntshabele élabore rapidement une technique très personnelle, mêlant collage et acrylique sur des grands formats. Sur ses fonds couverts de journaux, des figures monumentales se déploient.

Andrew Ntshabele peint avant tout ce qu’il observe. Ses personnages sont comme cueillis directement dans les rues, pour être déposés sur sa toile. Son travail s’inscrit dans une large réflexion sur les changements physiques, socio-économiques et politiques négatifs de la ville post-apartheid de Johannesburg, résultats de son urbanisation rapide. Par ses fonds de journaux, il dépeint la pression et les contraintes qui en résultent pour les citoyens qui vivent et travaillent dans la ville quotidiennement, entourés de pollution et d’ordures. Les rencontres avec ces personnalités l’incitent à enquêter sur ces difficultés sociales et à chercher à comprendre les causes profondes de la dégradation actuelle des centres-villes.

Après la pandémie de Covid-19, il a eu le sentiment que les gens ressentaient le besoin de se (re)confrontrer à l’art et de (re)trouver la joie en ces temps difficiles. De ses nouvelles productions artistiques, ressort un sentiment plus joyeux. Pour cette nouvelle série, il a exploré le travail à grande et moyenne échelle, en reprenant comme matériel des journaux contemporains liés à des articles sur le Covid-19.